RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

PocketMail : pour mettre la messagerie électronique dans sa poche

Pocket Science est l'une des milliers de starts-up de la Silicon Valley qui a décidé de démocratiser davantage encore le email Avec PocketMail, il suffit d'acheter un terminal à 100 dollars, de saisir son message, et d'appeler un Numéro Vert depuis n'importe quel téléphone public. La messagerie électronique est, et de loin, le premier usage de l'Internet. Pour autant, elle requiert toujours le recours à un micro-ordinateur (coûteux et plutôt complexe), en attendant la multiplication des téléphones-Internet et autres terminaux sans fil, presque aussi chers qu'un PC. PocketMail ne nécessite qu'un petit terminal portable -qui sera prochainement commercialisé par Sharp et JVC pour une centaine de dollars- sur lequel l'utilisateur saisit ses messages électroniques. Une fois prêt, il ne lui reste plus qu'à se trouver à proximité d'un téléphone public ou privé, de composer un numéro Vert et de laisser son terminal envoyer ses messages tout en recevant ceux qui l'attendent. Le service ne coûtera que 9,95 $ par mois aux Etats-Unis. Si le service peut être utilisé en complément d'un système de messagerie classique sur PC -une synchronisation est possible avec le PocketMail- il est d'abord destiné à tous ceux qui ne veulent pas s'équiper d'un micro-ordinateur pour communiquer sur Internet. De fait, le PocketMail vise d'abord le grand public et s'appuie sur des statistiques encourageantes pour lancer, le premier, une solution qui s'apparente -par sa simplicité- à celles qui permettent d'utiliser Internet pour téléphoner, sans recourir non plus à un PC. Selon une récente enquête réalisée par le magazine Yahoo ! Internet Life, 55 % des Américains interrogés utilisent déjà davantage la messagerie électronique que le téléphone lorsqu'il veulent communiquer sur une longue distance. S'il y a 75 millions d'utilisateurs de e-mails aux Etats-Unis en 1998, ils devraient être 135 millions dans trois ans, selon Forrester Research. Et ils n'auront pas tous acheté un PC...

(Les Echos:17/09/98)

http://www.lesechos.fr/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top