RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

La plus grande éolienne de France couplée au réseau

A 52 ans, Hervé Huet, agriculteur marnais à Pogny, a décidé de semer le vent pour récolter l'électricité : son éolienne géante, la plus grande de France, d'une puissance de 1,5 MW, résultat de trois ans d'études et d'efforts a été couplée au réseau EDF. Haute de 85 mètres au rotor, les pointes des trois pales culminent à 125 mètres, à la verticale. Et ses lignes aérodynamiques sont étrangement discrètes, au sommet de la crête crayeuse de Champagne, sur le territoire de la commune de La-Chaussée-sur-Marne (Marne). Sa rotation maximum est de 17 tours par minute: "elle sera silencieuse", assure son promoteur. "Ce qu'on entendra c'est le bruit du vent, sifflant légèrement dans la voilure. L'éolienne en soi ne fait aucun bruit", explique-t-il. Et fièrement: "aucun rejet de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, on est dans le ton du sommet de Johannesburg !" Pour le cultivateur, il n'y a qu'un pas du blé et de la betterave à la production d'énergie renouvelable. "La terre, l'eau et le vent sont des éléments naturels avec lesquels je travaille depuis toujours", explique-t-il. "C'est pour cela que j'ai commencé par l'exploitation de deux micro-barrages hydro-électriques, l'un dans l'Aube et l'autre en Alsace". Il assiste à une conférence de l'Agence de développement de la maîtrise de l'énergie (ADEME), à Dunkerque en 1999, et décide de se mettre dans le vent. "Je n'ai d'abord rencontré qu'un scepticisme amusé de la part des politiques locaux", se souvient-il. Un peu Don Quichotte, Hervé Huet va de l'avant pour construire son moulin à vent. "Il n'y a qu'à regarder les gravures de l'époque, les moulins étaient nombreux dans la région, pour moudre le blé des agriculteurs. Et nous sommes à quelques encablures du moulin de Valmy, celui qui a été transformé en paquet d'allumettes par la tempête de décembre 1999". Pas de danger avec l'éolienne hi-tech, "elle ne tournera jamais plus vite. Ses senseurs informatisés l'orientent toujours au mieux pour capter les brises. Elle se met automatiquement face au vent, sans aucune prise, en cas de tempête. Elle est étudiée pour résister à des rafales de 250 km/h". "C'est finalement l'ADEME qui m'a aidé avec une subvention de 12 % du coût total, explique Hervé Huet, et la région a automatiquement doublé la mise. (...) Mais le plus positif a été Yves Cochet (Verts), à l'époque où il était ministre de l'Environnement", concède cet "homme de droite". D'un poids de 275 tonnes, l'ouvrage a été construit en près de trois mois par la société Energies du Midi de Béziers (Hérault) et fournira environ 600 foyers en électricité. L'ensemble lui a coûté "un peu moins" de 1,8 million d'euros : selon ses calculs le "retour sur investissement" se fera en 7 ans. "Je paierai la banque pendant 12 ans, conclut-il, mais finalement c'est un investissement bien moins hasardeux de l'agriculture".

AFP : http://fr.news.yahoo.com/020903/202/2qidf.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top