RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Plan cancer : Jacques Chirac fait le point

Le président Jacques Chirac a affirmé sa volonté de promouvoir la recherche qui est, selon lui, "la clé du combat contre le cancer", en visitant jeudi matin à Orsay (Essonne) le centre de protonthérapie de l'Institut Curie, en pointe dans les traitements.A cette occasion, les ministres de la Santé Philippe Douste-Blazy et de la Recherche François d'Aubert ont annoncé la liste des 32 projets, dotés de 18 millions d'euros sur trois ans, qui seront développés en 2004 dans les sept canceropôles créés dans le cadre du plan cancer. "La recherche est la clé du combat contre le cancer", a affirmé Jacques Chirac lors d'une réunion de travail avec une vingtaine de médecins et chercheurs, spécialistes du cancer. Le cancérologue David Khayat, président du tout nouveau Institut national du cancer (INCa), et son directeur scientifique le Pr Dominique Maraninchi, directeur de l'institut Paoli-Calmettes de Marseille, ont notamment participé à cette table ronde. Le chef de l'Etat a fait de la lutte contre le cancer, qui tue 150.000 personnes par an, l'un des trois grands chantiers de son quinquennat. Il a lancé en mars 2003 le plan cancer doté de 500 millions d'euros sur cinq ans pour réduire la mortalité de 20% d'ici à 2007. Il a rappelé que la France avait "une tradition d'excellence, des atouts considérables. Mais nous devons les renforcer et les valoriser pour nous placer au premier rang mondial", a-t-il dit alors que la France a été distancée par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou le Japon en matière de recherche sur cette maladie. Cette visite de M. Chirac à Orsay apparaît comme une volonté de manifester la priorité accordée par le gouvernement à la recherche après la fronde sans précédent au début de l'année des chercheurs qui protestaient contre le gel des crédits et la forte baisse des postes offerts en 2004. Ce déplacement rappelle aussi, après celui effectué en février au Centre Paoli-Calmette à Marseille, son engagement à assurer le suivi du plan cancer dont il a rappelé que les priorités étaient, outre la recherche, la prévention et la prise en compte des attentes du malade. "Je suis heureux de voir le plan cancer avancer selon le calendrier prévu. Nous avons franchi des étapes en matière de prévention grâce à la politique de hausse du prix du tabac et la généralisation du dépistage du cancer du sein", a-t-il déclaré. "Nous allons dans les semaines qui viennent mettre en place la consultation d'annonce pour tous les malades", a-t-il ajouté en précisant qu'il ferait le point sur cette question à l'automne lors des Etats généraux des malades organisés par la Ligue contre le cancer. Avant la table-ronde, M. Chirac avait visité pendant trois-quarts d'heure le centre de protonthérapie qui traite depuis 1991 des patients, adultes et enfants venant de France et d'Europe, grâce à un accélérateur de protons, technique très innovante permettant une irradiation au millimètre près. Ce synchrocyclotron a été utilisé pendant trente ans à des fins de recherche fondamentale, puis modifié en 1991 en vue d'une utilisation médicale. Depuis, le centre d'Orsay a traité plus de 3.000 patients. Troisième au monde en nombre de malades, il traite chaque année 250 patients pour les tumeurs ophtalmologiques et 100 pour des tumeurs intercrâniennes.

_ AFP http://fr.news.yahoo.com/040722/202/3z61a.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top