RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un patch à microaiguilles solubles qui évite tout risque d’infection

Le patch à microaiguilles par voie transdermique s'impose progressivement comme nouveau mode d'administration innovant de diverses thérapies. En incorporant les nanoparticules d'argent antibactériennes dans « leurs » microaiguilles solubles, cette équipe de l’Université d'Australie du Sud a mis au point un véhicule très prometteur et très sécure pour les vaccins et les médicaments.

Les vaccins constituent la première ligne de défense contre les maladies infectieuses dans le monde. Cependant, les pratiques d’injection non sécuritaires continuent d’exposer des milliards de personnes à des infections et des maladies graves. « De plus, l’injection fait partie des procédures de soins de santé les plus couramment utilisées pour les vaccinations et les soins de santé dans le monde », relève l’auteur principal, le professeur Vasilev, qui ajoute que « jusqu’à 40 % des injections sont administrées avec des seringues et des aiguilles mal stérilisées ».

Ces chercheurs ont mis au point des patchs à microaiguilles auto-stérilisantes et donc capables de supprimer la croissance d’agents pathogènes au site d'insertion/injection. Ce dispositif est qualifié comme « révolutionnant la vaccination et l'administration de médicaments ». Les microaiguilles chargées d'argent ont des propriétés antibactériennes intrinsèquement puissantes qui inhibent la croissance des bactéries pathogènes et réduisent les risques d'infection.

La démonstration de cette efficacité antibactérienne est apportée via l’exposition aux bactéries associées aux infections cutanées courantes (staphylocoque doré, Staphylococcus epidermis, Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa) : les patchs à microaiguilles parviennent en effet à créer une zone sans bactéries durant 24 heures autour du site d'administration.

Les microaiguilles chargées d’argent comprennent un ensemble de 15 x 15 aiguilles de 700 microns de longueur, qui ne percent que la couche supérieure de la peau sans atteindre les nerfs sous-jacents. Le patch est donc indolore à 100 %. Les microaiguilles sont fabriquées à partir d’un polymère sûr, biocompatible et hautement soluble dans l’eau, qui se dissout complètement en une minute après l’application, ne laissant aucun déchet acéré.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Chemical Communications

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top