RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un outil de calcul simple et fiable pour prévoir à la naissance les risques d'obésité

Une équipe de recherche dirigée par le Professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS/Université Lille 2/Institut Pasteur de Lille) a mis au point une méthode de calcul simple et fiable qui permet, en analysant des données recueillies à la naissance, d'évaluer le risque d'obésité ultérieure.

A partir d'informations simples provenant d'une cohorte de 4000 enfants finlandais nés en 1986 et suivis depuis la naissance, les chercheurs ont mis au point une formule mathématique permettant de prévoir le risque d'obésité future pour ces enfants, soit pendant l'enfance (à 7 ans), soit pendant l'adolescence (à 16 ans).

Cette formule a permis de repérer les 25 % de familles d'enfants finlandais, constituant à elles seules 80 % des enfants finlandais obèses de la cohorte, présentant le risque le plus élevé d'obésité (formule).

En France, on estime que 12 % des enfants de 5 ans sont en surpoids, dont 3 % sont obèses. Contrairement à certaines idées reçues, l'obésité de l'enfant débute souvent très tôt, vers trois ou quatre ans, et paraît liée à une très forte croissance au cours des premiers mois de vie. Le problème est qu'il est très difficile de lutter contre cette obésité de l'enfant quand elle est installée. C'est pourquoi il est si important de pouvoir prédire et prévenir cette obésité infantile.

Cette méthode de calcul pourrait permettre, pour un coût très modique, de concentrer les actions des professionnels de santé sur les enfants ayant les plus forts risques d'obésité. Ce test, qui prend en outre en compte les spécificités socio-culturelles de chaque pays, pourrait également permettre de développer des campagnes d'informations beaucoup plus efficaces car ciblées sur les populations à risque.

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

PLOS ONE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top