RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Orange et Microsoft lancent MSN sur les téléphones portables

Microsoft et Orange, la filiale mobile de France Télécom, ont annoncé le lancement de la messagerie instantanée "Orange Messenger by Windows Live", qui permettra à ses utilisateurs de communiquer avec les utilisateurs de Windows Live Messenger, la messagerie phare de Microsoft, plus connue sous le nom de MSN. Selon les deux groupes, qui ont annoncé ce lancement au cours d'une conférence de presse en présence de Didier Lombard, patron de France Telecom et Steve Ballmer, celui de Microsoft, il s'agit de la première offre de convergence entre PC et téléphone mobile. Orange Messenger permettra aux usagers de rester toujours connectés, qu'ils soient sur leur PC ou sur leur téléphone portable.

La première offre sera lancée début décembre en France, puis dans d'autres pays européens en 2007. Le service sera gratuit sur ordinateur, mais payant sur les téléphones, sans qu'Orange en ait encore révélé les tarifs. Orange compte 135 millions de clients et il y a 240 millions d'utilisateurs de la messagerie MSN dans le monde.

Le PDG de France Télécom, Didier Lombard, a estimé que "les connexions vont augmenter de façon exponentielle", et jugé que le marché était appelé à s'élargir : "les jeunes sont des utilisateurs intensifs de messageries instantanées", et "à terme, les adultes prendront aussi l'habitude d'utiliser les messageries instantanées aussi souvent que l'email".

Didier Lombard a également exclu que cet accord sonne le glas des Sms, les actuels petits messages échangés sur les portables, qui représentent 20 % des profits d'Orange dans le mobile. Pour lui, "les Sms et la messagerie instantanée vont s'ajouter et non pas se cannibaliser".

Le géant américain du logiciel a choisi de lancer ce service "aujourd'hui en Europe avec Orange", car "les usages du mobile y sont nettement plus développés qu'aux Etats-Unis", et que "la France est particulièrement en avance dans ce domaine", explique pour sa part Steve Ballmer. Mais Microsoft entend bien signer par la suite le même type d'accord avec d'autres opérateurs européens.

AP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top