RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Orange adopte une solution de géolocalisation des enfants

Les clients de l'opérateur peuvent désormais localiser le mobile de leur enfant via un service proposé par Illico.net, une start-up parisienne. La société française Ilico.net et Orange ont démarré en mars 2006 la commercialisation d'un service de géolocalisation des enfants via leur mobile. Ce système de «géocontrôle parental» repose sur un principe simple : l'adulte s'inscrit à un service en ligne, baptisé «ootay», et y enregistre les nom et coordonnées téléphoniques de son enfant.

Pour le localiser, il accède ensuite à son espace dédié sécurisé (identifiant et mot de passe), via le Net ou sur un mobile compatible Wap ou iMode. En cliquant sur le nom de l'enfant, une requête est envoyée sur le réseau mobile d'Orange pour repérer le téléphone. En réponse, le parent reçoit une carte indiquant le périmètre géographique où se situe le mobile. Ce périmètre est représenté par un cercle de couleur.

Le service fonctionne sur toute la France avec une précision de 50 à 150 mètres en ville, et de 150 mètres à 3 kilomètres en zone rurale. La technique utilisée est dite Cell-ID. Elle consiste à repérer l'antenne la plus proche du combiné puis à déduire la distance entre les deux équipements d'après la vitesse que mettent les données pour faire un aller-retour.

L'utilisateur ne paye pas d'abonnement mais achète des crédits de localisations. Il en coûte, par exemple, 4 euros pour cinq localisations. «Outre les enfants, ce système peut aussi fonctionner pour la localisation de personnes âgées», poursuit le responsable.

Lors de l'inscription au service, un SMS est envoyé à l'enfant afin qu'il donne son accord. Ensuite, chaque fois qu'il est localisé, il reçoit un SMS lui précisant par qui et quand l'opération a été effectuée. À l'inverse, l'envoi par l'enfant d'un SMS avec le mot «stop» à un numéro spécifique permet d'interrompre à tout moment le service.

OOtay

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top