RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les nouvelles technologies pour améliorer la sécurité routière

Quarante mille personnes tuées, 1,4 million blessées sur les routes européennes chaque année. Face à cette hécatombe, l'amélioration de la sécurité routière est une priorité de chaque état de l'Union européenne mais aussi de la Commission européenne qui a pour objectif de réduire de 50 % le nombre de décès sur les routes d'ici 2010. Les diverses actions destinées à influer sur le comportement des conducteurs ont permis d'obtenir des résultats significatifs mais le nombre de victimes demeure encore beaucoup trop élevé. Les mesures de prévention et de répression ne vont pas se relâcher, mais les spécialistes de la route et les responsables politiques européens s'intéressent aussi de plus en plus aux nouvelles technologies susceptibles d'améliorer la sécurité routière. Elles seront au coeur des débats du congrès international " e-Safety " qui s'est tenu du 16 au 18 septembre à Eurexpo prés de Lyon. Ce congrès a réuni plus de six cents personnes représentant une quarantaine de pays. Il est organisé par la Commission européenne et ERTICO, une structure créée voilà douze ans à laquelle adhèrent des acteurs des secteurs public et privé pour développer les ITS, systèmes de services de transport intelligents. Ce congrès a permis pour l'ensemble des spécialistes de faire un point sur l'apport des nouvelles technologies déjà entrées dans la vie courante et celles qui feront partie du quotidien des déplacements de demain. Le plan d'action " e-Safety " se veut une approche intégrée de la sécurité pouvant permettre d'éviter des accidents ou en limiter la gravité grâce à des dispositifs techniques améliorant aussi bien la sécurité des véhicules que celle des infrastructures. Des systèmes portant sur la sécurité active mais aussi passive. A titre d'exemples, on peut citer les équipements offrant la possibilité de mieux contrôler la distance entre les véhicules dans les tunnels ou les alertes localisant un véhicule qui se déclenchent automatiquement en même temps que les coussins gonflables. Jean-Martin Folz, président de PSA Peugeot Citroën et de l'association des constructeurs européens a fort bien posé la problématique lors de la première séance stratégique de ce congrès. Pour lui, il est nécessaire d'arriver à une standardisation de ces équipements ainsi qu'à une régulation du fonctionnement économique qui leur est propre dans toute l'Europe. Il distingue parmi eux, les systèmes autonomes au véhicule et ceux qui sont interactifs. Ces derniers se divisent en deux groupes : une interaction purement informative et une interaction agissant automatiquement sur la marche du véhicule. Cette seconde famille de dispositifs suscite certaines craintes chez le P-DG de PSA qui pense qu'il ne faut en aucun cas déresponsabiliser le conducteur mais l'aider. Déléguée interministérielle à la sécurité routière, Isabelle Massin a elle aussi évoqué les effets pervers de systèmes qui pousseraient certains conducteurs à prendre de nouveaux risques. Flemming Hansen, ministre des transports danois et président européen du conseil des ministres des transports, a également plaidé pour l'essor des transports intelligents mais en prenant garde de ne pas surcharger les conducteurs d'informations. Ces systèmes qui peuvent limiter la vitesse, corriger une trajectoire, avertir d'un choc, doivent être efficaces, simples d'utilisation et laisser l'automobiliste en éveil. Jean-Martin Folz a assuré que les constructeurs poursuivraient leurs efforts pour les développer et les commercialiser mais a souligné qu'ils ne pouvaient pas avancer seuls. Les pouvoirs publics, à tous les échelons doivent accompagner ce progrès. Commissaire européen en charge du dossier, Erkki Liikanen a, de son côté, affirmé la détermination de la Commission européenne pour avancer dans ce domaine en présentant le calendrier d'un plan d'action. Quant à Max Mosley, président de la F.I.A. mais aussi du conseil de surveillance d'ERTICO, il suggère des incitations fiscales pour permettre une généralisation rapide de ces équipements.

Progrès : http://www.leprogres.fr/infodujour/Rhone/index.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top