RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Une nouvelle molécule à l'essai contre la mucoviscidose

Le Centre hospitalier régional universitaire de Brest, le Centre de ressources et de compétences de la mucoviscidose (CRCM) de la Fondation Ildys à Roscoff, et la société ManRos Therapeutics, ont annoncé le lancement d’une étude clinique visant à évaluer la bonne tolérance et les effets d’une nouvelle molécule, la roscovitine, pour le traitement de la mucoviscidose. Selon ses études précliniques menées en France et aux Etats-Unis, la roscovitine pourrait constituer un traitement efficace dans la mucoviscidose qui touche près de 70 000 personnes dans le monde et 7 000 en France.

Ces recherches montrent que la roscovitine semble à la fois corriger en partie la principale mutation génétique responsable de la mucoviscidose, renforcer les capacités bactéricides des patients atteints de mucoviscidose pour les aider à lutter contre les infections chroniques dont ils sont l’objet et enfin agir comme un agent anti-inflammatoire. En outre, il semblerait également que cette molécule possède un effet analgésique vis-à-vis des douleurs chroniques associées à la mucoviscidose.

L’étude clinique qui démarre inclura 36 patients adultes atteints de la mucoviscidose. Ils recevront différentes doses de traitement pendant près d’un mois. Neuf centres hospitaliers spécialisés dans la mucoviscidose seront impliqués dans cette étude à Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Paris, Rennes, Roscoff, Suresnes et Toulouse. Les premiers résultats sont attendus fin 2016.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Ouest France

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top