RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les nouveaux usages de l'Internet en France

La France a basculé dans l'ère numérique. « C'est une nouvelle page d'histoire qui s'ouvre », avançait jeudi François-Xavier Hussherr, Directeur du département Internet et Nouveaux Media de l'Institut Médiamétrie, lors d'une présentation des grandes tendances de l'année Internet 2004. On comptait au troisième trimestre 24 millions de français internautes, contre 15 millions un an plus tôt, ce qui représente près de la moitié des plus de 11 ans (46,3 %). Cet optimisme national a une explication principale : la forte croissance du taux d'équipement en haut débit (+94 %) qui place la France troisième en Europe, derrière l'Angleterre et l'Allemagne. En 2004, grâce à la baisse des prix et l'extension des réseaux, l'ADSL et le câble ont définitivement pris le pas sur le bas débit. Plus de la moitié des foyers, et deux tiers des internautes à domicile, surfent en haut débit. Ils n'étaient qu'un tiers fin 2003.

Ces changements techniques influent sur les usages. On ne se connecte pas différemment, mais plus longtemps. Environ 16 heures par mois en haut débit (2 heures de plus qu'en 2003), soit deux fois et demi plus longtemps qu'en bas débit. Ce sont d'abord les divertissements gourmands en débit qui en profitent. Le multimédia, par exemple. Il y a plus de dix millions d'utilisateurs de lecteurs audio et vidéo, comme Windows Media Player ou iTunes, soit 27 % de plus qu'en 2003. Mais Médiamétrie note aussi une progression des téléchargements illégaux. En France, 3,3 millions de personnes utilisent un logiciel de « peer-to-peer », soit 700.000 de plus qu'en 2003. « Nous avons observé un transfert entre Kazaa qui s'écroule et Emule qui monte », précise François-Xavier Hussherr. En parallèle, les sites légaux de téléchargement sont passés de 500.000 à 1 million de visiteurs fin 2004.

L'autre percée, très nette, vient des applications gourmandes en temps, qui ouvrent de nouveaux modes de communication. « Internet est un territoire abstrait qui se peuple. On y observe des migrations. Des gens tissent leur réseau social à l'intérieur de ce continent », commente François-Xavier Hussherr. Skype, le logiciel de téléphonie par IP, comptait 505.000 utilisateurs fin 2004 en France. Quand ils n'étaient que 200.000 à l'été. De même, 8 millions d'internautes utilisent la messagerie instantanée, avec une très forte préférence pour MSN Messenger, contre 5 millions en 2003. Et les internautes sont déjà aux trois quarts convertis au courrier électronique. Les blogs, aussi, ne finissent plus d'étonner. Or, la France compterait un leader mondial en la matière avec le service blogs de Skyrock qui fait un tabac auprès des adolescents et revendique plus de 1,6 million de Skyblogs (quand certains évaluent le nombre de blogs dans le monde à 12 millions). « C'est le phénomène d'audience le plus important des dix dernières années », ajoute François-Xavier Hussherr.

Expansion

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top