RTFlash

Matière

Un nouveau verre autonettoyant plus performant

Pour obtenir un verre autonettoyant, on dépose généralement une couche photocatalytique spéciale à base de dioxyde de titane (TiO2) sur sa face extérieure. Les propriétés autonettoyantes de ce type de verre reposent sur la conjugaison de deux propriétés de la couche microscopique de TiO2 déposées sur du verre : la photocatalyse et la super-hydrophilie.

D'une part, la photocatalyse qui permet aux matières organiques qui se déposent sur la vitre d'être décomposées par la lumière du soleil. D'autre part, l'hydrophilie, qui explique que l’eau entrant en contact avec lui ne forme pas de goutte, comme sur du verre classique, mais forme un film. Par conséquent, la pluie le lave au lieu de laisser des traces, les particules minérales et organiques sont emportées avec l’eau vers le bas, comme tout corps soumis à la gravité.

Ainsi, sur la vitre salie, les corps organiques sont décomposés sous l’effet de la lumière solaire et l’eau de pluie rince la vitre, la laissant nette.

Ce nouveau type de verre permet une réduction des coûts de nettoyage, mais aussi des impacts environnementaux car il nécessite une utilisation moindre de produits détergents pour son nettoyage.

La fabrication de ces verres autonettoyants implique généralement l’utilisation de techniques de déposition chimique en phase vapeur ou par pulvérisation. Ces procédés avancés à couches minces requièrent un vide poussé et de très hautes chaleurs (Chemical Vapour Deposition-CVD) rendant ainsi les coûts de production et les dépenses énergétiques très élevés. En moyenne, au mètre carré, ce type de verre coûte autour de 10-12 euros, contre 0,9 € pour du vitrage classique. En outre, les propriétés autonettoyantes de ces verres sont limitées à 5 ans.

Une équipe de recherche dirigée par le professeur Yang Hong-Xing et le docteur Lu Lin de l’Université Polytechnique de Hong Kong a récemment développé une nouvelle technologie de verre autonettoyant, appelé « Self-cleaning nano-coating ».

Cette méthode novatrice recourt à un nouveau type de nano-revêtement (résine), qui s’applique sur le verre, le rendant autonettoyant pour de faibles coûts. De plus, la résine est plus respectueuse de l’environnement que la version classique de verres autonettoyants car elle est fabriquée à base d’eau et ne contient que d’infimes quantités de composés organiques volatils. Les propriétés autonettoyantes de ce verre sont actives pendant au moins 20 ans contre 5 ans pour les verres autonettoyants à base de titane.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

HKPU

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • ray ban pas cher

    16/08/2016

    I recently found what I hoped for before you know it at all. Quite unusual. Is likely to ray ban pas cher appreciate it for those who add forums or anything, website theme . a tones way for your client to lunettes de vue oakley communicate. Excellent task.

  • back-to-top