RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Un "nez électronique" pour remplacer les chiens renifleurs

Un nouvel appareil baptisé un "chien sur une puce" ("dog on a chip") permet de détecter les substances dangereuses ou illégales avec plus de précision qu'un chien renifleur, ont annoncé vendredi aux Etats-Unis des chercheurs de l'Institut de technologie de Géorgie. "Nous avons emprunté un chemin peu exploré et nous nous sommes engagés dans la direction d'une fusion des biotechnologies et de la micro-électronique", a expliqué William Hunt, professeur d'ingénierie électronique et informatique, qui a dirigé l'étude. Le "chien sur une puce" analyse la réaction d'anticorps lorsqu'ils sont confrontés à des substances, à partir de leur structure moléculaire, a indiqué Hunt. Lors d'un test, les chercheurs ont observé des anticorps qui changent de masse et de structure s'ils sont mis en contact avec des molécules de cocaïne. Ces modifications des anticorps déclenchent une alarme sur un ordinateur portable relié à l'appareil, a précisé Hunt, qui espère que l'ensemble pourra être miniaturisé afin de le rendre portable et de l'alimenter avec des piles. Contrairement à la plupart des "nez électroniques", le "chien sur une puce" se passe d'un processus long de transformation d'un échantillon d'air en liquide avant analyse, indique Hunt. Gros comme une pièce de monnaie, le "chien sur une puce" est capable de travailler 24 heures sur 24, remarque John Cairney de l'Institut de technologie d'Atlanta, qui voit là un de ses plus gros avantages. "C'est une question de traitement des échantillons", a indiqué Cairney. "Vous ne pouvez pas faire asseoir un chien dans un entrepôt, dans une conduite d'eau, ou dans un système de climatisation 24 heures sur 24, sept jours sur sept." Pourtant, certains restent persuadés que les chiens ont de beaux jours de reniflement devant eux. Selon Lee Titus, directeur du programme d'entraînement des chiens renifleurs de l'Etat de Virginie, un chien peut inspecter 500 paquets dans un centre de tri des postes en seulement quelques minutes. "Combien de temps cela prendrait-il de vérifier chaque enveloppe et paquet avec une machine ?", s'interroge-t-il. Reuters : http://fr.news.yahoo.com/031121/85/3ichl.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top