RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

La Nasa prépare l'après navette spatiale

Michael Griffin, le nouvel administrateur de l'agence spatiale américaine (Nasa), a plaidé avec force au Sénat américain pour accélérer la construction du successeur de la navette tout en soulignant que cet objectif prioritaire pourrait nécessiter de sacrifier d'autres programmes. "La Nasa ne peut pas tout faire (...) et plusieurs missions devront être remises à plus tard ou éliminées pour pouvoir payer pour les missions que le Président et le Congrès ont jugé prioritaires", a-t-il expliqué devant une sous-commission budgétaire du Sénat. M. Griffin, scientifique de haut niveau, a répété qu'il était "inacceptable" d'avoir un fossé de quatre ans entre la mise en retraite des navettes spatiales en 2010 et le premier vol de son successeur, le CEV (crew exploration vehicle), en 2014 comme prévu dans le programme dont il a hérité.

Il a fait valoir que le CEV est un élément clé pour réaliser les objectifs d'exploration spatiale annoncés début 2004 par le président George W. Bush de retourner sur la Lune d'ici 2020 et ultérieurement de faire un vol habité sur Mars. "Je veux aussi mettre à la retraite les navettes avant qu'un autre accident ne se produise", a ajouté M. Griffin. Les trois navettes restant dans la flotte sont clouées au sol depuis l'accident de Columbia en février 2003 et la Nasa s'efforce de faire toutes les modifications pour réduire au maximum les risques d'une répétition de cette catastrophe qui a coûté la vie aux sept astronautes.

La Nasa a reporté la reprise des vols à trois reprises. Le lancement de Discovery est désormais fixé au 13 juillet, premier jour d'une fenêtre de tir de trois semaines. M. Griffin a expliqué, devant la presse, que "le CEV devait être sûr, simple (techniquement) et prêt dès que possible". Il a aussi concédé ignorer encore quel serait le coût supplémentaire pour accélérer la mise au point du CEV, actuellement au premier stade de conception. Il a prévu de soumettre un plan détaillé au Congrès en juillet.

Parmi les autres programmes pouvant être gelés ou retardés pour dégager des fonds pour l'accélération de la construction du CEV, il a cité des recherches dans la station spatiale internationale (ISS) sur les séjours lunaires prolongés et la vie sur Mars, qui limiteraient le nombre de vols nécessaires de la navette pour y transporter les équipements. L'administrateur de la Nasa a indiqué que l'agence prévoyait 18 vols de la navette pour terminer l'assemblage de l'ISS ainsi que dix autres vols supplémentaires, dont cinq pour approvisionner les astronautes et scientifiques restant bord de la station orbitale. Sans un véhicule pour remplacer la navette après 2010, les Etats-Unis dépendront alors d'autres pays, comme aujourd'hui de la Russie, pour envoyer des astronautes dans l'espace, une perspective que de nombreux élus du Congrès américain ne paraissent pas juger souhaitable.

Nasa

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top