RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

La nanophotonique contrôlera la délivrance de médicaments par la lumière

L'acheminement et la délivrance de nanomédicaments supposent un contrôle très précis de l'administration des molécules thérapeutiques. Dans cette perspective, des chercheurs de l'Université de Sherbrooke (Québec) ont développé une solution originale : le contrôle photosensible.

Ce concept consiste à emprisonner les molécules thérapeutiques puis à libérer ces nanomédicaments en "ouvrant" leurs cages à l'aide d'un faisceau lumineux.

Ce photocontrôle permet d'éviter que les nanomédicaments soit dégradés avant d'arriver sur leur site d'action. Cette nouvelle approche permet d'envisager l'utilisation de nouvelles molécules qui étaient jusqu'alors trop fragiles pour pouvoir être utilisées efficacement.

En outre, jusqu'à présent, l'ouverture des cages ne pouvait être commandée que par une lumière ayant une longueur d'onde se situant dans le spectre visible ou ultraviolet. Mais cette contrainte physique limitait sérieusement l'utilisation de cette technique en raison des dommages provoqués sur les tissus biologiques et du faible pouvoir de pénétration de ce type de lumière.

Pour contourner cet obstacle, ces scientifiques ont réussi à créer une source de rayonnement ultraviolet émise à partir des nanovecteurs eux-mêmes. Cette "source" provient en fait de particules de lanthanides, une famille de terres rares qui possèdent la propriété d'émettre des ultraviolets lorsqu'elle est exposée à une lumière infrarouge.

Cette avancée majeure en nanomédecine a fait l'objet de plusieurs publications dans les meilleures revues scientifiques internationales.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JACC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top