RTFlash

Avenir

Des nanoparticules de fer contre le cancer

Des chercheurs de l'Ecole de Médecine de Stanford, dirigés par Heike Elisabeth Daldrup-Link, ont pu montrer, grâce à des expérimentations utilisant des nanoparticules de fer pour transporter la chimiothérapie directement dans les cellules cancéreuses, que les nanoparticules elles-mêmes semblent en mesure de combattre le cancer, même en l'absence de molécule thérapeutique à l'intérieur.

L'expérience menée sur des souris atteintes de cancer a permis de comparer  les réactions de trois groupes. Le premier a bénéficié d'un traitement en chimiothérapie véhiculé par des nanoparticules de fer. Les deux autres groupes sont appelés « contrôle » car ils n'ont pas été en contact avec le traitement. Le deuxième n'a en effet reçu que les nanoparticules et le troisième n'a subi aucune intervention. Or, la croissance du cancer a été fortement amoindrie dans le deuxième groupe, par rapport au troisième.

Poursuivant leurs investigations, les chercheurs ont remarqué que les macrophages sont indispensables dans l'activité anti-cancer. Chez une personne en bonne santé, ces macrophages « mangent » les cellules tumorales individuelles. Mais quand une tumeur s'agrandit, elle détourne peu à peu les macrophages de leur rôle : ils cessent d'attaquer le cancer et sécrètent même des facteurs qui favorisent sa croissance !

Ces recherches montrent que les nanoparticules de fer redonnent aux macrophages leur fonction initiale anti-cancer. Une injection unique conserve cet effet jusqu'à trois semaines. Encore plus étonnant,  les nanoparticules empêchent la propagation du cancer dans d'autres endroits du corps, notamment le foie, et réduisent les métastases qui ont déjà colonisé cet organe. Les patients auxquels le chirurgien n'a pas pu retirer l'ensemble de la tumeur pourraient donc bénéficier d'un traitement à l'aide de ces nanoparticules… 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top