RTFlash

Avenir

Les nanomédicaments, avenir de la médecine

Selon une étude publiée dans les actes de l'Académie américaine des sciences, commandée par l'Institut national de la santé américain, des médicaments d'une taille 100 000 fois plus petite que le diamètre d'un cheveu humain auraient la capacité de prévenir les lésions tissulaires associées à l'athérosclérose et d'autres maladies chroniques chez la souris.

Cette étude réalisée par Zahi Fayad, au centre médical du mont Sinaï Mont Sinaï, rappelle que l'inflammation est un mécanisme de défense naturelle contre les organismes envahisseurs et les lésions tissulaires. Beaucoup de chercheurs pensent à présent que les maladies chroniques, comme les maladies cardiaques ou le diabète, sont liées à une réponse immunitaire prolongée entraînant une inflammation chronique des tissus.

"De nombreuses études ont montré que l'inflammation est à la base de nombreuses maladies chroniques et nous avons besoin de thérapies qui aident à réparer les dommages provoqués par cette inflammation chronique", souligne le professeur Fayad qui ajoute : "La nanomédecine va nous permettre de traiter et de prévenir nombre de pathologies chroniques graves d'une manière bien plus efficace qu'actuellement et sans les effets secondaires liés aux médicaments classiques."

Les chercheurs américains associés à ces recherches ont développé une molécule « à trois étages ». La première composante contrôle la libération du médicament dans les tissus enflammés, la seconde contrôle son temps d'action et la dernière dirige ce médicament vers la bonne cible, par exemple les tissus endommagés dans la paroi vasculaire.

Les essais sur la souris ont montré l'efficacité de cette nanothérapie ciblée et les chercheurs sont persuadés que ce type de nanomédicaments, déjà porteurs de grands espoirs en cancérologie, a également un grand avenir thérapeutique dans le traitement de nombreuses pathologies cardio-vasculaires et notamment l'athérosclérose.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Newswise

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top