RTFlash

Avenir

Des muscles artificiels en fil de pêche

Une équipe internationale de l’Université du Texas, dirigée par Carter Haines, est parvenue à transformer de simples fils de pêche en muscles artificiels en les torsadant de façon contrôlée jusqu’à ce qu’ils forment une sorte de ressort constitué de fibres polymères.

Ce dernier possède la propriété de se contracter ou de se détendre en fonction de la température qui lui est appliquée. Ce muscle torsadé, bien meilleur marché (5 dollars le kg) que des alliages à mémoire de forme, a une capacité de contraction de 49 % et peut ainsi soulever des masses cent fois plus élevées que ne le ferait un muscle humain de la même longueur et du même poids. Il peut générer 5,3 kilowatts de travail mécanique par kilogramme de masse musculaire, l'équivalent de la puissance d'un moteur à réaction.

Ce textile modifie sa porosité en fonction de la température et pourrait notamment être utilisé pour l’ouverture et la fermeture automatiques de volets en fonction de la chaleur, ou des textiles qui auraient la faculté de laisser passer plus ou moins la transpiration en ouvrant des pores dans le tissu.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

cbc

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

Recommander cet article :

back-to-top