RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Une molécule qui bloque les réactions allergiques

Des chercheurs suisses et américains ont découvert une molécule capable de bloquer les anticorps responsables des réactions allergiques en défaisant la liaison avec les récepteurs impliqués. Les allergènes comme le pollen, les acariens ou les cacahuètes activent les anticorps IgE (immunoglobuline E) qui provoquent alors une réaction allergique pouvant être très violente et dangereuse.

Le problème est que ces IgE forment des chaînes très stables qui se fixent sur les récepteurs spécifiques des cellules responsables de la réaction. Mais les chercheurs ont constaté que la molécule synthétique DARPin E2-79 est non seulement capable de désactiver les anticorps IgE en empêchant qu'ils se lient au récepteur cellulaire mais peut également séparer des liaisons déjà existantes.

"Grâce à ce pouvoir étonnant, une liaison qui persiste normalement pendant plusieurs jours peut être rompue en quelques secondes", souligne Ted Jardetzky (Université de Stanford) qui dirige cette étude. C'est à l'Université de Zurich que les chercheurs sont parvenus à produire par génie génétique ces molécules DARPin (Designed Ankyrin Repeat Protein) qui pourraient offrir une nouvelle et puissante alternative aux anticorps bloquant les IgE, communément employés pour lutter contre les allergies.

L'inconvénient de ces anticorps anti-IgE est qu'ils bloquent la formation du complexe mais ne peuvent pas le déstructurer. En outre, pour être efficaces, ils doivent être utilisés en grande quantité, ce qui limite leur utilisation à certaines allergies graves, comme l'asthme chronique.

DARPin E2-79 est  beaucoup plus efficace puisqu'il permet de détacher les IgE de la cellule en provoquant le processus de séparation, ce qui prévient les réaction allergiques violentes.

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

Université de Zurich

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Danièle

    7/02/2013

    Et on sait si ça va déboucher sur la production de nouveaux médicaments? Si oui, faudra-t-til attendre 10 ans???

    Merci pour cet article!

  • Danièle

    11/02/2013

    C'est bon, j'ai ma réponse, environ 5 ans.

  • back-to-top