RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Un minuscule émetteur Bluetooth à très basse consommation

Des ingénieurs de l’Université du Michigan ont fabriqué le premier dispositif Bluetooth autonome qui parvient à communiquer en Bluetooth Low Energy (BLE). Ce dispositif consomme seulement 0,6 milliwatt pour une transmission. De plus, le dispositif est capable de diffuser pendant près de 11 ans, grâce à une batterie de 5,8 millimètres. Un tel émetteur BLE, malgré sa petite taille, peut communiquer avec des périphériques habituels, comme un smartphone, par le biais de ses capteurs.

Il a été présenté pour la première fois à la dernière conférence de l’IEEE. Lors de cet événement, David Wentzloff, un professeur de l’Université du Michigan, a répondu aux deux problématiques concernant cet émetteur : la consommation d’énergie et la taille de l’antenne. Ce scientifique précise qu'un circuit émetteur traditionnel nécessite : un oscillateur RF pour générer la fréquence, un amplificateur de puissance, et une antenne pour émettre le signal. Mais cette équipe du Michigan a réussi à combiner l’oscillateur et l’antenne afin de rendre inutile l’amplificateur. Ils ont nommé cette innovation : un oscillateur de puissance.

L’émetteur a été testé en diffusant le pack promotionnel. Cela indiquait aux récepteurs présents dans la salle que l’émetteur était en marche. Cette recherche fait partie du projet M3 de l’Université du Michigan. Wentzloff explique : « Nous avons plusieurs radios que nous utilisons dans le projet M3, BLE pourrait être une autre option dans cette plateforme modulaire. » Grâce à ce type d’innovation, nous pouvons imaginer une potentielle interaction avec le mobilier urbain et ainsi faciliter la mobilité des utilisateurs.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

IEEE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top