RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Un mini-robot au service de la chirurgie laparoscopique

Avec l'arrivée sur le marché de ViKY, qui a obtenu le marquage CE pour la zone Europe et l'accédiitation FDA pour les Etats-Unis, la chirurgie laparoscopique, qui consiste à réaliser une intervention par une petite incision et à l'aide d'une caméra miniature, franchit une nouvelle étape. Aujourd'hui, ce type de chirurgie se pratique en effet à l'aide d'une caméra, l'endoscope, manipulée par un assistant selon les besoins du chirurgien qui mobilise sa panoplie d'outils.

Avec le mini-robot ViKY, développé dans le cadre d'un projet mené par l'entreprise grenobloise EndoControl et le UniLaboratoire TIMC/IMAG, Unité Mixte de Recherche CNRS Université Joseph Fourier (UJF), et soutenu par CLARA, le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes, il est possible désormais de s'affranchir de ce binôme. Ce mini-robot porte-endoscope permet en effet au chirurgien de contrôler parfaitement la caméra tout en préservant la liberté de mouvement de ses deux mains. Cet assistant robotisé qu'est ViKY est par ailleurs extrêmement compact, ce qui libère de l'espace dans le champ opératoire, facile à installer et à utiliser, et totalement stérilisable par autoclave.

A ce jour, plus de 300 interventions chirurgicales ont été réalisées avec ViKY, dont plus de la moitié dans le domaine de la cancérologie, caractérisée par leur longueur et leur complexité. "En chirurgie digestive, la place de la laparoscopie n'a presque plus de limitation mais elle est techniquement exigeante. Le robot porte optique ViKY, infatigable, rend au chirurgien la maîtrise de sa vision, qui sinon dépend de l'assistant qui tient la caméra, avec plus de précision en supprimant aussi le tremblement lié à la fatigue au fil des heures", déclare le professeur Brice Gayet, responsable du Département Pathologie Digestive à l'Institut Mutualiste Montsouris, et investigateur des essais cliniques de ViKY.

"CLARA a été un acteur essentiel du succès du mini-robot au bloc opératoire", souligne Clément Vidal, président directeur général d'EndoControl. Dans le cadre du programme "Preuve du Concept" mis en place par le CLARA, les équipes cliniques d'EndoControl et le Laboratoire TIMC-GMCAO (à l'initiative de cet assistant robotique) ont pu tester en effet le mini-robot dans des conditions optimales. Rappelons que ce dispositif "Preuve du Concept" a pour vocation de soutenir des projets qui associent des équipes académiques et cliniques avec un partenaire industriel, avec pour objectif essentiel de faire bénéficier les patients au plus vite des innovations issues de la recherche en cancérologie.

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top