RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Microsoft sort des versions Live de Windows et Office, accessibles en ligne

Le numéro un mondial du logiciel Microsoft a décidé de promouvoir ses produits vedettes via l'Internet, et va proposer d'accéder directement en ligne à des versions dites "Live" de Windows et Office, a-t-il annoncé le 1er novembre 2005. La plate-forme Windows Live sera accessible gratuitement sur MSN.com, Microsoft se finançant avec les annonces publicitaires de son portail Internet. Mais parallèlement "des services payants sur abonnement seront également disponibles", a ajouté Microsoft. Windows Live, qui offrira services de courriels et messagerie instantanée, "contribue à rassembler tous les éléments de l'environnement numérique d'un particulier, tandis qu'Office Live va aider les petites entreprises à exercer leur activité en ligne", a poursuivi le groupe dans un communiqué. Lors d'un show à San Francisco.

Bill Gates, président du conseil d'administration, et le directeur technologique Ray Ozzie, ont offert de visionner des versions expérimentales de Windows Live et de Microsoft Office Live, futures déclinaisons de son système d'exploitation et de sa suite bureautique vedettes. "Les nouvelles offres conjuguent la puissance des logiciels à celles des services" et améliorent les fonctionnalités de deux produits vedettes, a-t-on expliqué. Microsoft a comparé les déclinaisons "Live" de Windows et Office à sa console de jeux vidéo Xbox "Live", permettant de jouer en réseau en temps réel moyennant un abonnement.

Ces nouveaux services logiciels sont présentés comme l'aboutissement d'un processus entamé il y a dix ans et renforcé en juin 2000 avec le lancement de .Net. Le fondateur de Microsoft a souligné que Microsoft apportait l'ensemble de ses technologies logicielles dans ces nouveaux services, cherchant ainsi à se démarquer, notamment de Google et de Salesforce.

Microsoft

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top