RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Microsoft sonne le glas du téléphone de bureau

Les téléphones de bureau représentent un coût qui peut être supprimé. Tel est le discours de Microsoft qui propose OCS 2007 pour les remplacer et accroître la productivité. L'éditeur a présenté les témoignages de Swiscom, BNSF Railway, Sprint et BT Etats Unis.

Microsoft a utilisé son intervention lors du salon VoiceCon d'Orlando (Floride), le 1er avril, pour partir à l'attaque du téléphone de bureau (le téléphone en plastique) et des équipementiers de téléphonie traditionnels en général et les décrire comme un obstacle aux économies que les entreprises doivent réaliser face à la récession actuelle. La réponse, selon Gurdeep Singh Pall, Vice President de la division Communications unifiées de Microsoft, est Office Communications Server 2007 (OCS 2007) avec son logiciel téléphonique client , et l'ensemble des moyens intégrés de communication : messagerie instantanée, vidéo, conférence Web, conférence audio, et la constitution de groupes d'appels (comme dans le cas des PABX classiques).

Il a insisté sur les économies de coûts comme étant primordiales pour le moment et a fait remarquer comment OCS 2007 pourrait aider à les réaliser, ainsi qu'améliorer la productivité. Faire plus pour moins cher. Les téléphones de bureau, à 300 $ pièce, peuvent être totalement éliminés et remplacés par les PC qui sont déjà sur les bureaux dans les entreprises et qui servent à d'autres fonctions. A partir des téléphones IP en plastique, le passage aux logiciels clients téléphoniques supprime le besoin d'entrées spécifiques sur les commutateurs Ethernet du réseau, et permet de réduire globalement la consommation d'énergie, selon Microsoft.

R&T

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top