RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Microsoft dévoile ses ambitions dans l'informatique à distance

Microsoft a annoncé le lancement le 1er janvier prochain du système d'exploitation Windows Azure, un programme fonctionnant à partir de serveurs distants et destiné à tirer parti de l'intérêt croissant pour les logiciels et les services utilisés via internet. Testé depuis un an, Azure repose sur les technologies de "cloud computing" (littéralement, informatique en nuage) qui permettent d'exécuter des applications via des serveurs distants comme si elles étaient installées sur le disque dur de l'utilisateur.

Le nouveau système de Microsoft proposera, entre autres, une plate-forme en ligne destinée aux développeurs de logiciels pour qu'ils puissent créer leurs propres applications, ainsi que des capacités de stockage à louer pour les entreprises. Les internautes, eux, bénéficieront d'un espace de stockage en ligne pour sauvegarder leurs données, ainsi que d'applications en ligne.

Le succès de cette stratégie repose sur sa transparence vis-à-vis des utilisateurs, a déclaré à Reuters Ray Ozzie, "architecte logiciel" en chef chez Microsoft, au sujet du futur réseau de serveurs "en nuage".

"Du point de vue du consommateur, le meilleur 'cloud computing' réside dans le fait qu'il ne s'en rende pas compte. Azure (permettra) aux entreprises non-informatiques (...) de se concentrer sur le coeur de métier", a expliqué Ray Ozzie à l'occasion de la conférence annuelle des développeurs-maison. Le service de gestion distribuée reposera sur d'importants centres de données de Microsoft et permettra aux portails et sites internet de rester opérationnels même en cas de pics de fréquentation qui, sans cela, auraient paralysé leur activité.

Le lundi suivant Thanksgiving aux Etats-Unis représente souvent le jour le plus actif de l'année en terme de commerce en ligne et expose les entreprises à un besoin accru et ponctuel en capacité de leurs serveurs, sans en avoir besoin forcément le reste de l'année.

"Le consommateur qui fait ses course en ligne, pourra les mener à bien, ne perdra pas le contenu de son panier et n'aura pas à cliquer sur le bouton de retour en arrière et à se demander si sa transaction a abouti", argumente Ray Ozzie, citant également les périodes de craintes sanitaires ou celles suivant des désastres majeurs.

Cette nouvelle approche de mise à disposition d'espace de stockage dans des centres de données et d'offre de services en ligne peut sembler un changement radical de stratégie pour Microsoft, dont l'activité et la croissance reposent depuis longtemps sur la vente de logiciels à installer. Mais Ray Ozzie, qui a succédé à Bill Gates en juin 2006 a précisé que le point commun resterait le logiciel, indépendamment du moyen par lequel il est fourni.

Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top