RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

Microsoft annonce la mort du papier pour 2020 !

Pour faciliter la lecture d'un livre sur ordinateur, Microsoft vient de lancer un nouveau logiciel, baptisé Reader. Le groupe estime qu'avec Reader, la lecture sur écran "approchera pour la première fois la facilité et la qualité de la lecture sur un support papier". Il est basé sur "les dernières innovations technologiques d'amélioration des polices de caractère". Conçu pour éviter le piratage, Reader devrait être disponible en début d'année prochaine et disponible sur les plates-formes Windows 2000, 98 et CE. En présentant ce nouveau produit à l'occasion du Seybold, une conférence qui se tient à San Francisco, Dick Brass, vice-président de Microsoft, a estimé que Reader offre "un progrès énorme pour permettre d'apprécier la lecture d'un livre ou d'autres documents longs sur un PC ou un ordinateur portable". Selon lui, un million de livres électroniques environ seront vendus ou distribués en 2001, et un milliard en 2002. Il a aussi affirmé que dans vingt ans, le papier sera "une chose du passé", dressant un tableau d'un futur proche où tout le matériel imprimé - livres, journaux, magazines - sera publié électroniquement. Mais Dick Brass s'est empressé de préciser que Bill Gates et certains de ses collègues chez Microsoft ne partageaient pas entièrement cette vision. l'édition électronique est en pleine explosion aux USA. Des sociétés comme Adobe, créatrice du logiciel de lecture de document électronique le plus diffusé dans le monde, Xerox et Microsoft travaillent actuellement sur des technologies qui interdisent la copie ou qui rendent la lecture sur ordinateur plus agréable. Grâce à ces avancées qui garantiront le respect du droit d'auteur, de nouveaux marchés pour les oeuvres exclusivement numériques se font jour. L'industrie du livre est aujourd'hui, selon le quotidien financier, à un véritable carrefour, comparable à celui qu'a récemment franchi la presse. Par ailleurs, de nouveaux éditeurs, comme Fatbrain ou 1stBooks, émergent qui permettent à leurs auteurs de mettre leurs oeuvres à disposition par téléchargement sur leur site pour un coût de stockage minime et un partage des bénéfices à parts égales. Ce nouveau modèle économique, particulièrement attractif pour des oeuvres courtes (de 75 à 100 pages), assure à un cyber-auteur un gain de 200 000 dollars pour une diffusion de 25000 exemplaires.

Brève@RTFlash

Wired/1/09/99 :

_ http://www.wired.com/news/news/technology/story/21499.html http://www.wired.com/news/news/technology/story/21533.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top