RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Microsoft admet, en interne, la concurrence de Linux

Microsoft est confronté à une sérieuse concurrence du logiciel libre Linux et à un ralentissement des dépenses technologiques des entreprises, a déclaré mercredi Steve Ballmer, directeur général du premier concepteur mondial de logiciels. "Dans cet environnement de maigres budgets technologiques et d'inquiétudes sur l'attention que Microsoft porte à ses clients, les logiciels non commerciaux tels que Linux et OpenOffice sont considérés comme des alternatives intéressantes," écrit Ballmer aux plus de 50.000 employés de Microsoft dans un courrier électronique interne obtenu par Reuters. Le logiciel Linux est gratuit et peut être copié et modifié, contrairement à ceux de Microsoft. OpenOffice est une application utilisant le système d'exploitation Linux et imitant les programmes de traitement de texte, de tableur et de présentation de documents de la série Microsoft Office. Linux s'est répandu parmi les entreprises cherchant à réduire les coûts de leurs systèmes informatiques. "Sur le long terme, je suis optimiste sur nos perspectives de croissance. Mais nous sommes confrontés à de sérieuses difficultés à court et moyen terme", a déclaré Ballmer. "L'état général de l'économie est problématique. Lorsque je parle avec nos clients, il y a moins de passion et d'enthousiasme pour la technologie et un souci plus grand de faire plus avec moins de moyens." Les commentaires de Ballmer sur Linux mettent en évidence l'attention croissante portée par Microsoft à ce concurrent. Bien que son système d'exploitation Windows équipe pratiquement tous les ordinateurs personnels mondiaux, Microsoft est en compétition avec Linux sur le marché des serveurs gestionnaires de réseaux informatiques. "L'adoption de Linux par IBM a ajouté de la crédibilité (à Linux) (...)", a-t-il déclaré en faisant allusion à la stratégie d'International Business Machines, de proposer les services Linux pour ses ordinateurs d'entreprises haut de gamme.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/030605/85/38o1y.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top