RTFlash

Michel-Ange : une renaissance virtuelle

Mais que fait à Florence, armée de lasers et d'ordinateurs, une équipe de chercheurs de Stanford ? "Nous sommes ici pour faire des copies parfaites et virtuelles des sculptures de Michel-Ange", explique Marc Levoy. Ce professeur d'informatique est à la tête du Digital Michelangelo Project, dont l'objectif est de créer un fonds d'images tridimensionnelles reproduisant fidèlement les oeuvres de l'un des plus grands artistes de tous les temps. Dans la galerie de l'Académie, à Florence, un rayon laser balaie le visage du David. Dans le même temps, une caméra numérique filme le relief mis en évidence par le faisceau de lumière rouge. Quelques secondes plus tard, un bras automatique commandé à distance déplace laser et caméra de quelques millimètres pour répéter l'opération. Une fois la "scannérisation" achevée, les ordinateurs se mettront au travail et donneront le jour, après avoir assemblé 100 millions de points, à une réplique virtuelle du David. Virtuelle et presque parfaite, puisqu'elle présentera tout au plus un quart de millimètre de différence par rapport à l'original. L'un de nos objectifs, souligne Marc Leroy, est d'analyser les détails les plus infimes de la reconstitution virtuelle pour comprendre quels outils Michel-Ange a utilisés pour travailler le marbre. Nous tenterons aussi de comprendre s'il s'est fait ou non aider par des assistants." Marc Levoy insiste sur la finalité purement culturelle de son projet et exclut toute application commerciale de ses travaux. David Liddle, cofondateur de la Paul W. Allen Foundation, qui a financé le projet à hauteur de plus de 2 milliards de lires

(Courrier International) [http://www.courrierint.com/hebdo/somheb.htm">près de 7 millions de FF], ne semble pas du même avis. "Le Digital Michelangelo Project, estime-t-il, répond aux nouvelles opportunités commerciales issues du croisement de la technologie et de la culture populaire. Nous pensons que l'infographie interactive en temps réel est un outil doté d'un potentiel énorme en matière de communication, d'éducation et surtout de loisirs."

(Courrier International) [http://www.courrierint.com/hebdo/somheb.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top