RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Mesurer l'acidification des océans depuis l'Espace

L'acidification des océans est une conséquence de l'augmentation des émissions de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Les océans sont des puits naturels de carbone, ils en absorbent quotidiennement 22 millions de tonnes. Ce CO2 est ensuite transformé dans l’eau en acide carbonique, directement responsable de la diminution du pH des océans. Le pH moyen des eaux était de 8,15 durant la période préindustrielle ; il est maintenant  descendu à 8,05.

Actuellement, pour mesurer le pH de l’océan, il faut prélever des échantillons d’eau sur place et déterminer la température et la salinité de l’eau. Avec ces chiffres, il est ensuite possible de déduire l’acidité. Cette approche, en raison de son coût élevé, limite le nombre de mesures. Mais heureusement, de nouvelles techniques spatiales, utilisant les caméras thermiques des satellites pour calculer la température de l’eau et les capteurs micro-ondes pour mesurer la salinité sont apparues.

"Au cours des dernières années, de grands progrès ont été réalisés dans la prestation des données satellitaires. Il est maintenant arrivé le temps d'évaluer comment tirer le meilleur parti de ces nouvelles sources de données pour nous aider à surveiller l'acidification des océans, et établir où les mesures des satellites peuvent apporter la meilleure contribution" explique Peter Land du Plymouth Marine Laboratory. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science Daily

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top