RTFlash

Une meilleure thérapie contre les tumeurs du cerveau

Des chercheurs de l'Université de Bonn sont parvenus à améliorer la thérapie contre certaines tumeurs au cerveau en combinant l'utilisation de deux médicaments. En traitant 39 patients présentant un glioblastome, ils sont parvenus à faire survivre les malades 23 mois en moyenne, alors que cette valeur est de 14,6 mois avec la thérapie standard. Sans traitement, les personnes atteintes par ce genre de tumeurs ne survivent pas plus de quelques semaines.

Le glioblastiome est la tumeur du cerveau la plus fréquente et la plus agressive. Il est aujourd'hui encore incurable, même avec cette nouvelle thérapie. Toutefois, le Prof. Dr. Ulrich Herrlinger de la Clinique universitaire de neurologie de Bonn se réjouit de ces résultats : "Nous avons été surpris de la forte augmentation de la durée de vie apportée par notre traitement. Nous devons maintenant étendre notre étude à un plus grand nombre de patient afin d'optimiser la thérapie".

Jusqu'à aujourd'hui, les médecins traitent les glioblastomes par radiothérapie et chimiothérapie. Le principe actif utilisé est le témozolomide. Dans leur nouveau traitement, les chercheurs de Bonn ont associé ce produit à une autre substance active, le lomustine, tout en poursuivant la radiothérapie. Les 39 patients traités ainsi ont survécu en moyenne 23,1 mois. Sept d'entre eux ont vécu plus de 4 ans.

Le facteur décisif pour un succès de la thérapie est génétique, comme l'affirme Herrlinger : "Nous avons identifié chez 11 participants certaines modifications sur un gène. Ces patients ont survécu en moyenne 34 mois, alors que chez les autres, l'administration de médicaments ne semble pas améliorer le traitement par la seule radiothérapie. Un test génétique pourrait nous permettre de savoir quand une chimiothérapie est adaptée".

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • L'intelligence artificielle au service des anesthésistes

    L'intelligence artificielle au service des anesthésistes

    Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et du Massachusetts General Hospital (MGH) ont développé un système capable de trouver la dose optimale de propofol, un agent ...

  • L’avocat protège le cœur

    L’avocat protège le cœur

    Une étude prospective qui a suivi plus de 110 000 hommes et femmes pendant plus de 30 ans suggère que manger deux portions d'avocat par semaine réduit le risque de développer une maladie ...

  • Redéfinir l’obésité à partir de la masse musculaire

    Redéfinir l’obésité à partir de la masse musculaire

    Une équipe d’endocrinologues du Van Andel Research Institute (Michigan) propose de redéfinir en profondeur le concept scientifique d’obésité, en y intégrant le facteur primordial, selon elle, lié à ...

Recommander cet article :

back-to-top