RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La mécanique des averses

A l'université de Delft, aux Pays-Bas, l'équipe de Bas Van Haarlem a élucidé les mécanismes subtils des averses. Pour ce faire, ils ont simulé sur ordinateur le comportement des centaines de gouttes d'eau contenues dans un litre de nuage. Au départ, le nuage est une sorte de bulle d'air humide qui gonfle et se refroidit. La vapeur d'eau se condense sur des particules - poussière, aérosols - formant de minuscules gouttelettes de l'ordre d'un micron de diamètre. Le phénomène crucial est la présence dans l'air de petits tourbillons en forme de tubes, d'une taille de quelques centimètres. Par l'effet de la force centrifuge, les tourbillons poussent les gouttelettes, qui se concentrent à la périphérie. De nombreuses collisions se produisent entre les gouttelettes, dont certaines s'agglomèrent et forment des gouttes plus grosses. Une sorte de réaction en chaîne se met ainsi en place. Lorsque environ une goutte sur un million atteint un diamètre de 20 microns, ce qui peut prendre une demi-heure, le nuage est mûr, et la pluie tombe. Elucider ce mécanisme est utile non seulement pour prévoir le temps, mais aussi pour comprendre les réactions chimiques dans l'atmosphère ainsi que l'absorption et la réflexion du rayonnement solaire.

Nouvel Obs : http://www.nouvelobs.com/epoque/decouv1.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top