RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La mauvaise alimentation tue trois fois plus que la malnutrition au niveau mondial

Le Lancet a récemment publié sa "somme" épidémiologique concernant l'évolution de la mortalité et de l'espérance de vie dans le monde. Ces travaux confirment que l'espérance de vie a partout considérablement augmenté, tandis que la mortalité infantile a régressé sensiblement.

Globalement, l'espérance de vie a atteint 67,5 ans chez les hommes et 73,3 ans chez les femmes en 2010, soit des augmentations de 20 % depuis 1970. Parallèlement, la mortalité des enfants de moins de 5 ans a chuté de 60 %, passant de 16,4 millions de décès à 6,8 millions en 2010.

Les pathologies non transmissibles, cancers, maladies cardiovasculaires et diabète, sont aujourd'hui responsables de deux décès prématurés sur trois dans le monde, contre un décès sur deux en 1990.

Mais l'enseignement le plus étonnant de cette vaste étude est sans doute que l'alimentation excessive et de mauvaise qualité provoque à présent au niveau mondial bien plus de décès que la sous-nutrition : les scientifiques estiment en effet que trois millions de décès sont attribuables chaque année au surpoids, soit plus de trois fois plus que les décès liés à la sous-nutrition.

Enfin, l'étude rappelle que les facteurs importants de risque restent peu nombreux : sur les 300 affections majeures qui touchent l'humanité, 20 % seulement sont responsables de 80 % des décès.

Article rédigé par Elisa Tabord pour RT Flash

The Lancet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • andreoulis

    14/01/2013

    En ce qui concerne la partie de l'humanité qui se suralimente, en dehors du moyen qui consisterait à ne se nourrir que de produits locaux, de faire son marché chez les petits producteurs, il existe une technique très efficace pour demeurer en bonne santé : il s'agit du jeûne hebdomadaire, qui est d'ailleurs prescrit dans certaines religions, et remis au goût du jour chez les raëliens. Un jeûne en s'hydratant, une fois par semaine repose le tube digestif et redonne du peps...Pour ce qui est de la partie de l'humanité qui ne mange pas à sa faim, la solution est dans la stratégie politique qui considère les problèmes du quart monde comme dommages collatéraux...

  • back-to-top