RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le maire de Londres présente un plan contre le réchauffement

Le maire de Londres Boris Johnson a présenté un plan de lutte contre le réchauffement climatique dans la capitale britannique. Les experts estiment que 15 % de la ville sera fortement menacée à terme par des inondations - une zone de 1,25 million d'habitants, 480.000 propriétés, 441 écoles, 75 stations de métro et gares de chemin de fer, dix hôpitaux et un aéroport.

L'ensemble des avoirs et biens concernés est évalué à 160 milliards de livres, non seulement à Londres et son quartier financier, mais aussi le long des rives de l'estuaire de la Tamise où de grands projets immobiliers sont programmés. "Nous devons concentrer nos efforts pour réduire les émissions de carbone et gagner en efficacité énergétique pour éviter un dangereux changement climatique", a déclaré Boris Johnson à des journalistes convoqués sur la "Thames Barrier", le barrage de la Tamise.

Le réchauffement climatique devrait provoquer dans la ville des étés plus chauds et des hivers plus humides et augmenter la fréquence des vagues de chaleur, des périodes de sécheresse et des crues. Avec ce plan, Johnson s'inscrit dans la lignée de son prédécesseur Ken Livingstone, qui avait fixé pour la ville un objectif de réduction de 60 % d'ici 2025 des émissions de gaz carbonique.

Il prévoit de planter des arbres pour absorber les excédents pluviométriques, d'identifier et de protéger les secteurs de la ville les plus menacés par d'éventuelles inondations, et d'améliorer le système de drainage des eaux, qui remonte à l'époque victorienne.

La pénurie d'eau représente également un problème potentiel - la région du Grand Londres a une disponibilité en eau par habitant inférieure à celle du Maroc - alors que la consommation d'eau dépasse la moyenne nationale. Le plan de Boris Johnson prévoit un relevé systématique de la consommation afin de la réduire, une meilleure utilisation de l'eau de pluie et une amélioration de l'habitat. "Londres n'est pas un cas unique - toutes les grandes villes comme New York et Tokyo sont menacées par le changement climatique. En présentant cette stratégie, nous plaçons Londres en position de force", a assuré l'ancien journaliste, maire depuis mai dernier.

London

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top