RTFlash

Une main bionique pour retrouver le sens du toucher

Des chercheurs suisses et italiens ont mis au point une prothèse assez extraordinaire, puisque cette main bionique directement reliée à son cerveau permet non seulement à Pierpaolo Petruzziello, un jeune homme amputé, de saisir des objets mais lui permet également de "sentir" ce qu'il tient.

Pour l'instant, cette main est fixée sur une table mais elle sera prochainement implantée sur le bras du jeune homme. Comme l'a souligné Silvestro Micera, responsable du projet à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), lors de la conférence annuelle de l'Association américaine pour le progrès scientifique, "il s'agit de la première prothèse qui donnera un retour sensoriel en temps réel lié à la saisie d'un objet".

Ce sens du toucher a pu être restitué grâce à des électrodes greffées sur les nerfs du bras et assurant un retour de sensations. En moins d'une semaine, Pierpaolo Petruzziello est parvenu à maîtriser ce dispositif avec un taux de reconnaissance de plus de 95 %. "Ce système ouvre la voie à une nouvelle génération de prothèse bionique qui pourra rendre le sens du toucher aux personnes amputées", affirme Silvestro Micera.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

The Independent

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vers la prothèse de la main du futur

    Vers la prothèse de la main du futur

    En dépit des progrès considérables réalisés pour restaurer l’information tactile chez des personnes ayant subi l’amputation d’un membre, cette information demeure très ...

  • Toyota fait entrer la réalité virtuelle à l'usine

    Toyota fait entrer la réalité virtuelle à l'usine

    Le constructeur automobile japonais Toyota Motors travaille actuellement sur le déploiement de casques de réalité virtuelle Microsoft HoloLens sur ses lignes de production afin de répondre à ...

  • Une peau électronique qui a un sixième sens…

    Une peau électronique qui a un sixième sens…

    Une équipe de recherche de l’institut Helmholtz-Zentrum de Dresden-Rossendorf, en Allemagne, a mis au point une minuscule peau électronique connectée (ou e-peau) d’une ...

Recommander cet article :

back-to-top