RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

La lumière du soleil comme agent de réfrigération

Refroidir à l'aide de la lumière du soleil : cette idée, si elle semble paradoxale, se révèle être un concept énergétique original : les chercheurs de l'Institut Fraunhofer des systèmes énergétiques solaires (ISE) à Fribourg étudient l'emploi de l'énergie solaire - déjà utilisée pour la climatisation de bâtiments - pour maintenir au frais les denrées alimentaires périssables comme le lait, le vin ou les fruits. Ils démontrent la viabilité de ce procédé en zone méditerranéenne sur une entreprise de viticulture en Tunisie et une entreprise laitière au Maroc.

Dans le cadre du projet MEDISCO (MEDiterranean food and agro Industry applications of Solar COoling technologies), des installations solaires pour la réfrigération du lait et du vin ont été installées en coopération avec des universités, agences de l'énergie et entreprises européennes. Le projet, soutenu par la commission européenne, est coordonné par l'Ecole Polytechnique de Milan.

"Notre méthode s'applique en particulier dans les pays bénéficiant d'un ensoleillement important ou dans les zones reculées ne disposant d'aucune possibilité conventionnelle de réfrigération, par manque d'eau ou de ressources énergétiques. Elle est favorable à l'environnement, et réduit au minimum l'emploi d'électricité nécessaire au fonctionnement d'appareils de réfrigération conventionnels", annonce le Dr. Thomas Núñez, scientifique au ISE, énonçant les avantages de la technologie. "Le froid, étant toujours disponible lorsque le soleil brille, est ainsi produit surtout en période de besoins élevés."

Les scientifiques ont bâti des collecteurs solaires à concentration, qui dirigent la lumière du soleil avec un miroir sur un absorbeur. C'est ainsi que le rayonnement solaire se laisse convertir en eau à 200°C. "Cette température extrême est nécessaire pour faire fonctionner la machine frigorifique à absorption par les températures extérieures ambiantes élevées.

Contrairement à un réfrigérateur, nous n'utilisons pas d'électricité pour produire du froid, mais de la chaleur. Le résultat est le même dans les deux cas : du froid sous forme d'eau froide ou - dans notre cas - de l'eau glycolée ", ajoute M. Núñez.

Comme la machine frigorifique à absorption produit des températures de zéro degré Celsius, les experts veulent empêcher la congélation de l'eau grâce au mélange utilisé. La solution d'eau glycolée sera ensuite stockée dans des réservoirs de froid puis pompée à travers un échangeur de chaleur, chargé de refroidir le lait. "Le refroidissement du vin se passe un peu différemment : le fluide réfrigérant circule dans des serpentins reliés aux cuves de vin."

"MEDISCO est un projet de démonstration. La technique n'est pas encore applicable sur le marché", ajoute le chercheur. "Cependant il y a des chances que la réfrigération solaire puisse être appliquée à l'avenir dans l'agriculture ou l'industrie chimique et cosmétique".

 

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top