RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Libérez Java

Le San Jose Mercury News (SJMN) affirme que Sun pourrait être tenté, à l'instar de Netscape qui au printemps a rendu public d'importantes portions du code source de son navigateur, de divulguer celui de la machine virtuelle de son langage vedette, Java. Cette stratégie technico-mercatique dont nul ne connaît les effets commerciaux à long terme a le soutien d'Eric Schmidt, PDG de Novell mais aussi ex directeur de la technologie chez Sun. Dans cette perspective, le SJMN analyse les raisons du demi-succès de Java. Sun est, pour le quotidien de la Silicon Valley, le premier responsable de la frustration que ressentent les programmeurs Java à qui l'entreprise californienne promettait le nirvana programmatoire, la portabilité absolue. Pour atteindre cet ambitieux objectif, il aurait fallu que Sun investisse bien plus d'argent et d'ingénieurs, diffuse de riches environnements de programmation et porte sa machine virtuelle sur les plates-formes les plus en vogue. En comptant sur ses "alliés naturels", dont Netscape, pour mener à bien cette tâche, Sun a commis une lourde erreur. Et le SJMN d'enfoncer le clou en observant que "avec des amis comme Netscape, Sun n'avait pas besoin d'ennemis comme Microsoft". Aujourd'hui la communauté des Javaïstes ayant perdu son enthousiasme mais pas la foi, un signal fort de Sun pourrait raviver la flamme, conclut le SJMN.

(ST-Presse:18/09/98)

http://www.france-science.org

http://www.sjmercury.com

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top