RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Lancement à Lyon de TOPCOMBI, pour une chimie compétitive et propre

Le 11 mars, les représentants de 22 institutions, issues de 11 des 25 pays-membres de l'UE, se sont retrouvés à Lyon pour lancer TOPCOMBI (*Towards Optimised Chemical Processes and New Materials by Combinatorial Science), un ambitieux projet intégré du 6e Programme Cadre pour la Recherche et le Développement Technologique (RDT) en Europe.

D'une durée de 5 ans et d'un budget de 23 M?, financé à 50 % par la Commission européenne, il a démarré le 1er mars 2005 avec pour coordonnateur scientifique Claude Mirodatos, directeur de recherche du CNRS à l'Institut de Recherches sur la Catalyse. Ce projet est relié à la volonté de la Commission européenne de développer une plate-forme technologique européenne pour la chimie durable afin de soutenir une industrie chimique européenne compétitive et propre. Le projet entend ainsi contribuer de manière significative à réduire les émissions de CO2 à court terme, et à atteindre les objectifs de Kyoto.

Cette plate-forme trouve ses premières fondations dans la plate-forme régionale de tests rapides de catalyseurs initiée par le programme « Emergence », soutenue par l'industrie lyonnaise (IFP, ARKEMA - TOTAL et RHODIA), ainsi que par le Conseil régional. Les objectifs affichés : accroître les efforts concertés au niveau européen et régional pour réhabiliter la chimie, en améliorer son statut de principale industrie, l'adapter aux contraintes européennes : moins polluante, moins coûteuse et plus miniaturisée.

Ces efforts relèvent d'un fort partenariat puisque 22 partenaires européens y sont associés. Issus de 11 pays différents, ce partenariat se distribue comme suit : 5 PME, 8 grandes entreprises (dont la compagnie française ARKEMA du groupe TOTAL), 7 universités et centres de recherche, 1 organisation spécialisée dans le management de projets et en communication scientifique, soit 2/3 d'industriels. Intégrant la masse critique d'activités et de ressources nécessaire pour atteindre des objectifs technologiques et scientifiques ambitieux dans le domaine de la catalyse, TOPCOMBI a pour finalités de :

-* maintenir et renforcer la compétitive et la viabilité de l'industrie chimique en Europe, et plus localement en Rhône-Alpes, grâce aux nouvelles techniques de chimie combinatoire,

-* pousser et soutenir la recherche chimique en Europe, en accélérant notamment la découverte de procédés catalytiques plus sûrs, plus propres, plus compacts et moins coûteux,

-* rationaliser l'utilisation des ressources énergétiques, réduire les émissions et améliorer globalement la qualité de l'environnement, enfin intensifier l'utilisation des bio-ressources renouvelables.

TOPCOMBI devrait à terme conforter la compétitivité et l'excellence du pôle chimie rhônalpin qui emploie plus de 100000 personnes.

CNRS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top