RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

L'Ultra Wide Band veut concurrencer le Wi-Fi, Bluetooth et...UMTS.

Transférer un film à partir de votre caméra numérique sur votre PC par un réseau sans fil à la vitesse de 480 Mbit/s est désormais possible grâce à l'ultralarge bande. » Cette phrase, lancée par Jim Lansford, directeur technique d'Alereon, lors du CES 2004 de Las Vegas, ne résume qu'une infime partie des capacités de l'UWB. Cette technologie, vieille de quarante ans,n'est vraiment exploitée que depuis 2002. S'appuyant sur un système d'impulsions, elle offre un débit environ dix fois plus élevé que celui du wi-fi (100 à 480 Mbit/s sur 15 mètres) et consomme moins d'énergie. Quant aux signaux, ils s'affranchissent des obstacles physiques. De quoi laisser entrevoir des perspectives prometteuses : le cabinet WestResearchSolutions (WRS) prévoit que près de 305 millions d'appareils exploiteront l'UWB d'ici à 2008. Selon Jeffrey Ross, vice-président d'Alereon, « l'UWB sera irrésistible pour l'électronique grand public, les périphériques et les appareils mobiles » . De quoi mettre Bluetooth et wi-fi au rancard ? Pas forcément, répond Bruce Watkins, PDG de Pulse~LINK, qui lancera ses produits fin 2004. Celui-ci affirme qu'il y a de la place pour chacune de ces technologies. « Wi-fi, Bluetooth et UWB offrent divers avantages au niveau prix/performances dans des segments de marché bien distincts. Il n'est pas sûr qu'il y ait un vainqueur. » Et d'ajouter : « Dans quelques années, les technologies de communication sans fil par voie logicielle devraient faire coexister chacune de ces trois technologies à partir du même jeu de puces. » Les avantages de l'UWB se situeraient aussi dans le domaine de la sécurité. « Comparé à wi-fi, l'UWB offre de nouvelles possibilités au niveau physique ou du chiffrement » , affirme Bruce Watkins. Néanmoins, wi-fi a encore de beaux jours devant lui - prix bas, économies d'échelle. Cependant, WRS prévoit que le prix des jeux de puces UWB sera inférieur à celui des puces 802.11b à partir de 2013. Désormais, il devient crucial de trouver un standard afin de ne pas compromettre la mise sur orbite de l'UWB prévue pour 2005. Plusieurs groupes de fabricants s'opposent déjà pour faire adopter leur standard par la FCC, le régulateur américain des télécoms. D'un côté, l'alliance Multiband-OFDM formée par Intel et Texas Instruments et regroupant Nokia, Samsung et Staccato. De l'autre, le groupe XSI, Motorola et ParthusCeva, favorables au standard DS-CDMA (lire encadré). Au problème de standard s'ajoute celui de la libération des fréquences par les autorités de régulation des différents pays.« Si la FCC étend sa portée à 1 km, l'UWB pourrait être utilisée comme un réseau téléphonique. » Et Kirsten West va même plus loin : « Un succès de l'UWB pourrait signifier à long terme la disparition pure et simple des réseaux 3G. » Bruce Watkins reste très prudent : « Même si, théoriquement, l'UWB longue distance est possible, je doute que cette technologie remplace un jour les réseaux 3 G. »

OINet : http://www.01net.com/article/231215.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top