RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Edito : L'Internet et le PC vont absorber la télévision

Microsoft et Hewlett-Packard viennent de lancer il y a quelques jours une gamme de nouveaux PC destinés aux activités ludiques et équipés d'une télécommande. Les deux partenaires font le pari de séduire les utilisateurs grâce à des ordinateurs qui soient à la fois une télévision, un magnétoscope numérique, un lecteur audio et DVD et qui trouve sa place aussi bien dans un salon que dans un bureau. Les PC seront fabriqués par HP, utiliseront le système d'exploitation Windows XP de Microsoft et seront vendus en Amérique du Nord sous trois configurations différentes, dont le prix, écran non compris, variera entre 1.349 (1.372 euros) et 1.999 dollars (2.033 euros), selon la vitesse du microprocesseur, la capacité mémoire et les caractéristiques techniques du lecteur CD/DVD. Microsoft a également indiqué que le japonais NEC et le sud-coréen Samsung Electronics prévoyaient d'installer Windows Media Center Edition sur de nouveaux PC. "Le HP Media Center offre aux consommateurs une nouvelle façon de profiter de leurs passe-temps favoris, qu'il s'agisse de regarder des DVD ou la télévision, d'écouter de la musique, de partager des photos numériques ou toutes autres choses pour lesquelles les PC sont habituellement utilisés mais avec un système intégré unique et facile à utiliser", a déclaré Carly Fiorina, PDG de HP. Quant à Bill Gates, patron de Microsoft, il a expliqué que l'utilisation de Windows XP Media Center Edition, dernier-né de la famille XP, fournit au grand public "le meilleur de ce que le numérique peut offrir et ouvre une nouvelle ère dans l'informatique personnelle". La nouvelle gamme HP, qui devrait être suivie par des modèles de Nec et Samsung qui prévoient de faire appel au même système d'exploitation, se compose de trois modèles dotés d'un processeur Pentium 4 à 2,66 GHz, de 512 mégaoctets de mémoire vive, d'un disque dur de 120 gigaoctets à 7 200 tours/minute, d'un graveur-lecteur de DVD et d'une carte graphique nVidia Geforce4. L'ensemble des fonctions multimédias (musique, DVD, images) est pilotable par la télécommande. L'une des applications phares du système sera sans doute l'enregistrement d'émissions de télévision sur le disque dur ainsi que l'archivage des morceaux choisis ou de films sur DVD. Pour autant, la mutation entre la machine de bureau et l'appareil de salon n'est pas encore achevé. Les nouveaux PC de HP ont toujours un clavier et une souris et la taille de l'unité centrale n'a pas encore la taille réduite des éléments des chaînes audio-vidéo. Mais ces appareils sont prévus pour fonctionner avec des écrans informatiques en option et pour être connectés au téléviseur de salon, ce qui constitue bien une étape décisive vers le PC polyvalent et modulable, véritable plate-forme multimédia. On connaissait déjà Tivo et ReplayTV, deux magnétoscopes numériques qui se branchent sur la télévision comme un magnétoscope traditionnel. Ils permettent d'archiver plus de 24 heures de programmes au format MPEG2, de visionner un programme en léger différé, etc. On connaît également les cartes tuner TV qui permettent de recevoir la télévision sur un ordinateur et qui, avec des logiciels adaptés, font également office de magnétoscope numérique. Microsoft pourrait pourtant changer la donne avec Freestyle. Depuis cet été aux Etats-Unis, les ordinateurs de plusieurs manufacturiers (dont HP et Samsung) offrent sous Windows XP un logiciel additionnel de Microsoft - baptisé Freestyle - qui permettra aux utilisateurs d'enregistrer et de visualiser leurs programmes télévisés sur leur ordinateur. Grâce à une carte Tuner TV pré-installée et une interface simple et intuitive, le logiciel Freestyle permet d'interagir simplement avec tous les médias de son ordinateur. Au rythme où vont les choses il est donc très probable que d'ici un an, la plupart des ordinateurs familiaux neufs seront proposés avec, en série, un tuner TV, un magnétoscope numérique intégré et une extension logicielle de Windows XP permettant d'utiliser très facilement ces nouvelles fonctions multimédia et de visualiser et d'enregistrer "à la carte"sur son PC, une multitude de programmes, de films et de documents vidéo. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard si depuis quelques jours, cinq studios hollywoodiens proposent un service de téléchargement de films à la carte depuis Internet baptisé Movielink. Les maisons de production se lancent avec l'espoir de tirer de nouvelles sources de revenu de ce marché jugé potentiellement encore plus juteux que celui du DVD, qui a rapporté 4,6 milliards de dollars en 2001. Les clients de ce service à la carte pourront choisir dans un premier temps parmi 170 titres, essentiellement des films à grand succès du box-office américain, récents ou classiques, qu'ils paieront entre 1,99 et 4,95 dollars (1,96 et 4,89 euros). Le service dispose de fonctions semblables à celles des magnétoscopes telles que pause, avance rapide ou retour rapide. Les films sont téléchargés sur le disque dur de l'ordinateur et les utilisateurs de Movielink doivent être équipés d'une connexion à haut-débit. Quand on sait qu'on compte déjà plus de 25 millions de foyers dotés de connexions rapides aux Etats-Unis, on mesure mieux l'enjeu commercial de ces nouveaux services de vidéo à la demande qui devraient se généraliser dés 2005 aux USA. On voit bien que l'utilisation combinée de ces nouveaux PC familiaux multimédia et de l'accès généralisé à des connexions internet haut débit, par DSL puis par câble pour véhiculer le très haut débit, ouvre donc la voie, d'ici 5 à 10 ans, à la télévision interactive et personnalisée, gérée directement sur le PC et visualisée sur les différents écrans de la maison, tous reliés à ce PC mulitimedia. Cette convergence à présent avérée entre informatique, Internet et multimédia va évidemment profondément transformer nos modes d'utilisation et de consommation de la télévision et de l'Internet. Cette convergence numérique qui va permettre à chacun d'avoir accès chez soi en permanence, selon ses goûts et ses besoins, à des milliers de programmes et de documents vidéo, rend encore plus caduque et mort-né le projet de Télévision Numérique Terrestre (TNT) dont le concept et la finalité seront techniquement, économiquement et culturellement complètement dépassés avant même leur mise en oeuvre (Lire l'éditorial du 1-11-2002 sur La TNT) http://www.tregouet.org/lettres/rtflash.asp?theLettre=241). Il serait donc infiniment plus judicieux de consacrer tous nos moyens, tant au niveau de l'Etat que des collectivités locales, au développement du haut débit sur l'ensemble de notre territoire, surtout quand on sait que moins de 7 % des foyers français ont une connexion Internet à haut débit (contre bientôt un quart des foyers américains) et qu'une couverture satisfaisante de la France par le haut débit coûtera au moins 10 milliards d'euros selon le Conseil Économique et Social. Le plan « RESO 2007 », ambitieux et volontaire, que vient de présenter le gouvernement, et qui vise à accélérer la mutation de notre pays vers la société de l'information, va à cet égard dans la bonne direction mais il faudra maintenir et sans doute accroître encore cet effort dans la durée pour qu'à la fin de cette décennie l'ensemble de notre territoire soit connectable à l'Internet à haut débit. Il est aussi essentiel qu'à cette échéance, tous les foyers disposent d'un ordinateur et plus de la moitié des foyers disposent effectivement d'un accès à l'Internet haut débit et de cette télévision numérique interactive personnalisée qui deviendra l'un des vecteurs essentiels de l'économie et de la société cognitives.

René TRÉGOUËT

Sénateur du Rhône

Noter cet article :

 

Recommander cet article :

back-to-top