RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'internaute européen est moins réticent à payer pour du contenu

Une majorité d'internautes d'Europe de l'Ouest sont prêts à payer pour accéder au contenu d'un site internet ou le télécharger, selon une étude publiée lundi par l'institut de statistiques Jupiter Research. La réticence des internautes à débourser une somme pour télécharger de la musique ou consulter des articles en ligne est descendue à 41 pour cent l'an dernier, contre 47 pour cent en 2001. Les Européens de l'Ouest dépenseront 2,5 milliards d'euros d'ici 2007 pour du contenu numérique, toutes formes confondues, contre 337 millions d'euros en 2002. L'institut ajoute que 19% des internautes d'Europe occidentale se disent prêts à payer pour télécharger des chansons sur l'internet, contre 16% il y a un an et 13% d'entre eux y seraient favorables pour le téléchargement de contenu vidéo, contre 3% en 2001. Pour les jeux en ligne, les internautes pourraient dépenser en moyenne 100 à 150 euros chaque année pour les télécharger ou jouer à plusieurs. Au cours des deux dernières années, un certain nombre de fournisseurs d'accès à l'internet (FAI), dont l'allemand T-Online et le français Wanadoo, ont lancé des offres d'abonnement pour jouer en ligne, dans l'espoir de compenser la baisse de leurs revenus publicitaires sur le Net. Les éditeurs de magazines et de journaux, dont Times Newspapers, appartenant au groupe de presse de Rupert Murdoch News Corp et le Financial Times de Pearson, se sont aussi lancés sur le marché électronique, facturant à leur lecteurs l'accès à leur pages en ligne. Pendant ce temps, les grosses maisons de disques et les chaînes de disquaires continuent à se battre pour imposer un tarif aux consommateurs et les détourner des plates-formes gratuites d'échange de fichiers tels que Kazaa ou LimeWire. Même si les consommateurs sont plus nombreux à être prêts à payer pour accéder à du contenu en ligne les abonnements ne sont pas à la veille de détrôner la publicité en ligne en tant que plus importante source de revenus. L'étude a été conduite auprès de 10.000 internautes en Grande-Bretagne, Allemagne, France, Italie, Espagne et Suède.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/030106/85/2x8k0.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top