RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

L'Inde adopte la technologie des centrales à charbon supercritiques

La société commune entre Alstom et son partenaire indien Bharat Forge a enregistré fin avril une commande d'une valeur de plus de 250 millions d'euros qui porte sur la livraison au groupe National Thermal Power Corporation Ltd (NTPC) de 2 îlots turbines pour centrales à charbon supercritiques, dans la ville de Solapur (État du Maharashtra) en Inde. Ainsi, dans le cadre d'un appel d'offres de NTPC concernant les centrales supercritiques, la réponse du consortium Alstom-Bharat Forge Power (ABFPL) a été jugée la plus compétitive pour 5 des 11 îlots turbines de 660 MW. L'offre prévoit en effet l'attribution à ABFPL d'une commande supplémentaire de 3 îlots de 660 MW destinés au site de Nabinagar détenu par Nabinagar Power Generating (NPGCPL), une société commune entre NTPC et Bihar State Electricity Board (BSEB). La part d'Alstom dans ce contrat s'élève à environ 125 millions d'euros.

Alstom-Bharat Forge sera chargé du développement, de la fabrication, du montage et de la mise en service de 5 îlots turbines pour centrales supercritiques prévus par ce projet. Ce projet de 7 300 MW au total, est le plus important jamais lancé par le gouvernement indien. Il permettra d'augmenter la capacité de production d'électricité afin d'accompagner la croissance économique rapide du pays, tout en offrant des technologies à la fois compétitives sur le plan économique et efficaces sur le plan environnemental.

Les centrales supercritiques utilisent de la vapeur à très haute température et très haute pression, qui leur garantit un rendement largement supérieur aux centrales à charbon sous-critiques traditionnelles. Une centrale supercritique brûle donc beaucoup moins de charbon et émet moins d'émissions polluantes pour une quantité donnée d'électricité produite. La construction de la nouvelle usine de la société commune à Mundra, dans l'État du Gujarat, est en cours. Le site sera opérationnel d'ici 2013. L'usine intégrée de dernière génération, qui s'étendra sur plus de 48 hectares, est destinée à produire des équipements de pointe pour centrales électriques supercritiques. Avec une capacité de production annuelle de 5.000 MW, elle constituera le plus grand site intégré du pays dans le domaine de la fabrication de turbines, d'alternateurs et d'équipements auxiliaires.

Enerzine

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top