RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'Europe veut faire du haut-débit un service minimum

Dans un rapport intitulé « Communication sur les réseaux et l'internet du futur, la Commission européenne s'interroge sur l'opportunité de faire de l'Internet haut débit un service universel au même titre que le téléphone, l'annuaire et les renseignements téléphoniques.

« Du fait de l'importance accrue du haut-débit dans la vie quotidienne, les outils stratégiques, comme la gestion du spectre radio-électrique et les services mobiles par satellite, doivent être associés à un vaste débat sur le service universel dans les télécommunications pour les besoins fondamentaux auxquels le marché ne répond pas » résume dans un communiqué de presse la Commission.

L'Europe lance le débat dans la mesure où malgré ses efforts, seuls 36 % des ménages dans les pays membres de l'Union disposent d'un accès rapide au réseau. Et que 7 % de la population européenne n'est même pas raccordée. Le problème est criant dans les zones rurales. Même dans les pays très développés comme l'Italie et l'Allemagne, « la population rurale non couverte est respectivement de 18 % et de 12 % », rappelle le rapport.

Si le haut-débit devient un service universel, un seul opérateur aura pour obligation d'assurer ce service à l'ensemble du territoire national d'un pays, zones blanches comprises. En France, cette idée remporte l'adhésion du secrétaire d'Etat chargé du Développement de l'économie numérique. Eric Besson ne s'est pas caché de vouloir profiter de la présidence française de l'Union européenne pour engager un débat de fond sur le sujet. En France, des divergences subsistent sur les moyens de parvenir à une couverture de 100 % du territoire.

[Rapport européen">satisfaire, NDLR] les besoins fondamentaux auxquels le marché ne répond pas » résume dans un communiqué de presse la Commission.

L'Europe lance le débat dans la mesure où malgré ses efforts, seuls 36 % des ménages dans les pays membres de l'Union disposent d'un accès rapide au réseau. Et que 7 % de la population européenne n'est même pas raccordée. Le problème est criant dans les zones rurales. Même dans les pays très développés comme l'Italie et l'Allemagne, « la population rurale non couverte est respectivement de 18 % et de 12 % », rappelle le rapport.

Si le haut-débit devient un service universel, un seul opérateur aura pour obligation d'assurer ce service à l'ensemble du territoire national d'un pays, zones blanches comprises. En France, cette idée remporte l'adhésion du secrétaire d'Etat chargé du Développement de l'économie numérique. Eric Besson ne s'est pas caché de vouloir profiter de la présidence française de l'Union européenne pour engager un débat de fond sur le sujet. En France, des divergences subsistent sur les moyens de parvenir à une couverture de 100 % du territoire.

[Rapport européen

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top