RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

L'état dépressif, cause majeure du déclin cognitif ?

Une méta-analyse de l’Université de Calgary (Canada) a cherché à estimer la prévalence de la dépression chez les patients présentant une déficience cognitive légère (MCI). Les gériatres ont en effet constaté une incidence élevée de la dépression chez les patients âgés, atteints de troubles cognitifs légers. Selon cette revue de la littérature médicale, près d’un patient sur 3 qui est atteint de déclin cognitif serait aussi dépressif.

Comprendre le modèle de prévalence de la dépression chez les personnes atteintes de déficience cognitive légère peut contribuer à orienter les décisions cliniques et les politiques de santé publique. La méta-analyse a couvert 57 études, portant au total sur près de 21.000 patients. La prévalence globale de la dépression chez les patients atteints de MCI a été estimée à l’aide d’un modèle mathématique. Sur 5.687 études portant sur le sujet, 255 ont été sélectionnées et 57 études finalement retenues portant précisément sur 20.892 patients.

Résultats : la prévalence globale de la dépression chez les patients atteints de MCI s’élève à 32 %. Cette même prévalence est estimée à 25 % dans les échantillons communautaires et à 40 % dans les échantillons cliniques. Ces conclusions valent, quelle que soit la méthode utilisée pour diagnostiquer la dépression et les critères utilisés pour le diagnostic de la MCI ou du sous-type de MCI.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JAMA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top