RTFlash

Espace

L'énergie du vide déjà présente à l'origine de l'Univers

L'"énergie du vide", cette mystérieuse force répulsive à l'origine de l'expansion de l'univers, n'est pas un phénomène nouveau mais existait peu après le "big bang", selon une découverte d'astrophysiciens américains. Cette nouvelle observation réalisée avec le télescope spatial Hubble est importante selon ces scientifiques car elle invalide une théorie avancée par d'autres astronomes selon laquelle l'intensité de l'"énergie du vide" devrait changer avec le temps en fonction de la densité de la matière ordinaire.

"Bien que l'énergie du vide représente plus de 70 % de l'univers, nos connaissances en sont très limitées", a souligné Adam Riess, un astrophysicien de l'université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, est) et principal auteur de cette recherche. Il avait été le premier en 1998 à révéler dans une communication la présence de cette énergie, appelée "Dark energy" en anglais, mettant alors fin à une théorie selon laquelle après une phase d'expansion à la suite du "big bang", l'univers connaîtrait alors une phase de contraction jusqu'à la "big implosion". "Notre dernière découverte indique que cette chose que nous appelons énergie du vide était présente au moins il y a neuf milliards d'années quand elle a commencé à se faire sentir" à savoir quand l'expansion cosmique s'est accélérée, a-t-il dit lors d'une conférence de presse. Les astrophysiciens estiment l'âge de l'univers à environ 13,5 milliards d'années.

En outre, ces chercheurs ont conclu que les supernovae - des étoiles massives ayant atteint le stade ultime de leur évolution et qui explosent en créant un éclat lumineux très intense - étaient remarquablement similaires il y a neuf milliards d'années à celles plus récentes révélées par Hubble. Ces énormes explosions stellaires sont utilisées comme des marqueurs par les astrophysiciens pour mesurer l'expansion de l'univers et sa vitesse. "Après avoir fait abstraction de la force de la gravité de la matière ordinaire connue, nous pouvons voir l'énergie du vide pousser vers l'extérieur", a résumé Lou Strolger, un astrophysicien de l'University of Western Kentucky, membre de l'équipe d'Adam Riess.

Cette découverte démontre le bien-fondé d'utiliser ces supernovae pour traquer et mesurer l'expansion de l'univers depuis sa création, ont souligné ces scientifiques. Ces astrophysiciens ont basé leur dernière avancée sur l'observation et l'analyse de 24 des supernovae connues les plus éloignées dans l'univers et dont la plupart ont été découvertes au cours des deux dernières années. Les supernovae sont comme des torches cosmiques qui permettent de remonter dans le temps et de mesurer leur distance en fonction de leur intensité lumineuse.

La découverte de l'"énergie du vide" donne un nouvel intérêt à la constante cosmologique d'Albert Einstein, le père de la théorie de la relativité. Einstein avait été le premier il y a un siècle à avancer l'hypothèse d'une force répulsive de l'espace pour tenter d'expliquer l'équilibre dans l'univers avec la force de la gravité.

BBC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • La matière noire va-t-elle enfin livrer ses secrets ?

    La matière noire va-t-elle enfin livrer ses secrets ?

    Si le Modèle standard de la physique est basé sur le postulat que la matière noire structure l’Univers, les scientifiques n’en ont jamais détecté la preuve formelle par l’observation. C’est à cette ...

  • Des étoiles d’une autre galaxie découvertes dans notre galaxie

    Des étoiles d’une autre galaxie découvertes dans notre galaxie

    Des scientifiques ont découvert un amas d’étoiles au sein de la Voie lactée qui ne semble pas venir de notre galaxie. Baptisés « Nyx », ces 250 astres pourraient indiquer la fusion d’une galaxie ...

  • Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Edito : Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Je reviens cette semaine sur deux questions qui se rejoignent et que j’ai abordées régulièrement dans notre lettre, car elles sont à la fois essentielles et passionnantes : peut-il y avoir de la vie ...

Recommander cet article :

back-to-top