RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

L'électronique grand public bascule vers le tout-numérique

Le Salon de l'électronique grand public de Berlin a consacré, cette semaine, l'avènement du tout-numérique. Des technologies dérivées de l'informatique remplacent les produits analogiques. La multiplication de produits dont le Salon de Berlin a témoigné s'accompagne d'une guerre des standards. Chaque industriel cherchant à imposer son système, ce qui laisse le consommateur perplexe . L'abandon progressif des standards analogiques (microsillon, cassette audio, cassette VHS) en faveur de nouveaux supports dérivés du monde de l'informatique (le CD, le mini-disque, le DVD) est en train de s'achever. Le numérique se lance même à l'assaut de la photographie... De fait, les ventes se réveillent. Le marché du Caméscope a été ressuscité par le numérique, et progresse de 100 % par an. Dans la vidéo, le DVD affiche une progression tout aussi spectaculaire, et pourrait rapidement se substituer au magnétoscope. Seinosake Kuraku, directeur général du groupe Matsushita Electric, propriétaire des marques Panasonic et Technics, prévoit 40 millions de lecteurs DVD en 2003, contre 5 millions d'unités installées aujourd'hui. Pourtant, le consommateur a de quoi être perplexe devant la multiplication des standards, chaque industriel essayant d'imposer le sien. Le numérique est riche de ces nouvelles batailles. Dans le domaine du son, le minidisque de Sony a mis plusieurs années à décoller et à marginaliser la cassette numérique DCC de Philips. Mais le CD enregistrable, et surtout son cousin informatique, le CD-R, ont la faveur des pirates et des échanges dans les cours de récréation. Sans parler de l'apparition sur Internet des fichiers de compression MP3, qui permettent de télécharger gratuitement de la musique sur son ordinateur. Le Salon de Berlin a été l'occasion de donner le signal d'une nouvelle bataille dans le domaine du son. Matsushita a lancé les premiers DVD audio-vidéo, qui peuvent lire les DVD vidéo comme les DVD audio, avec une plus grande qualité sonore (six voies au lieu de deux) et une capacité de stockage inégalée, permettant d'inclure des clips vidéo, le livret, la partition... Sony et Philips, qui veulent conserver leur vache à lait de la technologie CD, refusent de lancer des machines pour ce nouveau standard ouvert, défini par l'ensemble des fabricants et éditeurs. Dans la vidéo, le format VHS va tenter, avec des nouveaux magnétoscopes lisant à la fois les nouvelles cassettes numériques D-VHS et les anciennes, de prendre de vitesse le futur DVD enregistrable, promis pour dans quelques mois. La plupart des groupes profitent du renouvellement complet du matériel audio-vidéo pour tenter de fidéliser le consommateur. Le numérique permet en effet d'intégrer l'ensemble des appareils électroniques et de transférer des images ou des fichiers de l'un à l'autre. Le décodeur du téléviseur servira de serveur numérique pour toute la maison, et, combiné avec les transmissions sans fil, permettra à chaque pièce de la maison de disposer de nouveaux services ". Sony a ainsi développé un " memory stick ", petite barrette de la taille d'une plaquette de chewing-gum, qui peut stocker une centaine de photos en résolution moyenne ou des morceaux de musique et se lit indifféremment sur un téléviseur, un ordinateur, une caméra numérique ou un cadre-photo numérique.

Yahoo/5/09/99 : http://www.yahoo.fr/actualite/19990904/lmentreprise/0901_1.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top