RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

L'avenir de l'électricité est dans le réseau intelligent

L'avenir de l'énergie,  notamment électrique, est le réseau intelligent, dit smart grid. Mais ce système de réseau ne fonctionnera vraiment que lorsque l'électricité qui y circule pourra être réutilisée par d'autres objets. C'est sur un tel  projet, véritable défi pour l'avenir, que travaille Endesa, producteur et distributeur d'électricité en Espagne et en Amérique Latine, propriété du groupe italien Enel. En effet, l'entreprise, en collaboration avec le centre CITCEA de l'Université Polytechnique de Catalogne et l'Institut pour la recherche en énergie de Catalogne, a développé un prototype de chargeur de type V2G (Vehicle-to-grid) permettant de réutiliser de l'énergie à partir d'une voiture.

Endesa compte se servir de son prototype pour recharger les batteries d'une voiture électrique en stationnement. Une fois les batteries pleines, le chargeur, relié au réseau électrique, servira à alimenter d'autres objets fonctionnant à l'électricité. Une des principales sources d'énergie renouvelable est en effet l'éolien. Or, c'est la nuit que les éoliennes produisent le plus d'énergie. Mais comme il n'est pas possible de la stocker, celle-ci est produite...et perdue. En attendant de trouver le Graal énergétique de la pile de stockage à grande échelle, les acteurs du secteur de l'énergie misent donc sur le réseau intelligent. Ce réseau permettrait d'améliorer l'utilisation qui est faite de l'énergie produite, et notamment d'équilibrer l'offre et la demande en permettant à l'énergie produite d'être utilisée pour pourvoir aux besoins  d'une maison, par exemple.

Le prototype de chargeur est actuellement en phase de validation. Cette étape bouclée, l'appareil sera testé pour le projet de ville intelligente SmartCity Malaga mené par Endesa. Il sera installé sur des voitures électriques Mitsubishi i-MiEV. A l'avenir, le chargeur devrait permettre d'alimenter d'autres objets donc, mais pas seulement. En effet, il servira également au propriétaire de revendre l'électricité ainsi distribuée. Et ce n'est pas de la science fiction : cette technologie devrait être une réalité à horizon 2020.

L'Atelier

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top