RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'aspirine : une vieille molécule pleine de ressources !

L'aspirine a prouvé son efficacité pour prévenir les thromboses post-opératoires. Une étude menée en Nouvelle-Zélande vient de le confirmer. L'influence de cette vieille dame - l'aspirine a plus de 100 ans, tout de même - sur la coagulation sanguine n'est plus à démontrer. C'est même l'un de ses inconvénients majeurs en cas de surdosage ! En revanche bien utilisée, elle peut être bénéfique. Pour cette raison même, l'administration quotidienne d'aspirine à faible dose est recommandée pour la prévention des rechutes d'accidents vasculaire ischémique. Dans les suites opératoires, son rôle était pourtant moins bien évalué. Le Dr Anthony Rodgers et ses collègues, à Auckland, ont suivi de 1992 à 1998 un total de 13 356 patients opérés d'une fracture de la hanche. Ils les ont répartis en deux groupes. Les uns ont reçu de l'aspirine à faible dose avant et pendant 35 jours après l'intervention. Les autres ont reçu un placebo. Les auteurs affirment, au terme de l'étude, que l'aspirine a réduit les risques d'embolie pulmonaire et de thrombose veineuse profonde - une phlébite, ndlr - dans une proportion de 43% à 29%. Elle a également réduit de 58% le risque d'embolie pulmonaire fatale. Le point faible de ce travail est qu'aucun autre anticoagulant n'a été évalué concurremment à l'aspirine. Il en existe de nombreux, à commencer par les héparines de bas poids moléculaire, très utilisées en France. Cette étude présente néanmoins l'avantage d'une solution simple, sûre et... extrêmement compétitive en termes de rapport coût-efficacité. Il est vrai que 160 mg d'aspirine par jour, ce n'est pas une prescription qui risque d'alourdir nos dépenses de santé !

Healthandage.com :

http://www.healthandage.com/newsletter/npf.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top