RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'Amazonie, un puits de carbone menacé par la sécheresse

L'augmentation des périodes de sécheresse provoque des "baisses massives" des capacités des forêts tropicales à jouer le rôle de puits de carbone, indique une étude menée par une équipe internationale. "L'accentuation récente des sécheresses provoque des baisses massives de la réserve de carbone dans les forêts tropicales, notamment du fait de la mortalité des arbres", soulignent les chercheurs à la suite d'une enquête menée en Amazonie.

A partir notamment des données de croissance de plus de 100.000 arbres de la forêt amazonienne, enregistrées depuis 30 ans, ils ont constaté que la sécheresse de 2005 a "provoqué une inversion brutale des absorptions de carbone réalisées pendant des décennies" et que "la mort des arbres s'est accélérée là où la sécheresse a le plus frappé".

Selon leur analyse, ce phénomène a diminué de 5 milliards de tonnes la séquestration de CO2 par la forêt amazonienne. "L'effet sur l'atmosphère est donc équivalent à celui qui résulte annuellement des déforestations au profit d'activités agricoles dans le monde entier", estiment-ils.

"Pendant des années, la région amazonienne à aidé à ralentir le réchauffement climatique (et) si ce puits de carbone est amoindri, voire fonctionne à l'envers, le niveau de dioxyde de carbone dans l'atmosphère augmentera encore plus", souligne le principal auteur de l'étude, Oliver Phillips de l'université de Leeds (Royaume-Uni).

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top