RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'ADSL 2 devrait permettre de couvrir 85 % de la population

Aujourd'hui, selon France Télécom, 65 % de la population est couverte par l'ADSL, et 85 % le sera à l'horizon 2004. Entre autres mesures, l'ADSL 2 et 2+ visent à augmenter la pénétration de l'internet rapide dans les campagnes. Après des débuts un peu difficiles, l'ADSL connaît une véritable explosion des ventes, les packs tout compris et la baisse spectaculaire des tarifs n'y étant certainement pas étrangers. Ainsi, il n'y a pas moins de 1,4 million d'abonnés ADSL fin décembre 2002, dont 500000 nouveaux accès souscrits au dernier trimestre 2002. Soit une progression de 250 % sur un an. Si l'ADSL constitue un pas de géant pour la vitesse et la facilité de navigation sur le web par rapport à une connexion modem, elle n'est pas pour autant la panacée. D'une part, la limite de raccordement de 5 kilomètres entre le répartiteur téléphonique et l'usager constitue un réel problème à la campagne. D'autre part, le débit montant, suffisant pour une navigation Web, devient vite restrictif si l'on envoie régulièrement de gros volumes de données. Planchant sur ces problèmes, l'ITU (International Telecommunication Union) , qui définit les standards dans ce domaine, a validé la version 2 de l'ADSL et plus récemment sa déclinaison 2+ , qui restent compatibles avec les équipements de l'ADSL premier du nom. Les objectifs de ces nouvelles normes sont multiples. C'est bien évidemment sur la rapidité que l'on attend la nouvelle norme. Mais si les progrès sont réels, ils s'apparentent plus à une évolution de la norme ADSL qu'à une révolution, à la manière du passage du V90 au V92 plutôt que du bond de débit entre USB 1 et 2, par exemple. Jugez un peu: en matière de débits maximaux théoriques descendants (du FAI vers l'utilisateur), l'ADSL 2 permet de s'affranchir de la limite des 8 Mbps pour atteindre désormais 10 Mbps. Ce gain relativement modeste (25%) s'appuie sur des algorithmes de codage et de modulation plus performants. La nouvelle norme ADSL 2+ va bien plus loin dans ce domaine, atteignant les 20 Mbps si la distance abonné-central téléphonique n'excède pas 2,5 kilomètres et dépassant même les 25 Mbps si l'abonné est très proche du central. Ce gain supérieur de l'ADSL 2+ est rendu possible par un changement de la bande fréquence en download. Alors que l'ADSL 2 est plafonné à 1,1 MHz (il existe en fait deux normes, l'une travaillant en 552 KHz et l'autre en 1,1 MHz), l'ADSL 2+ peut monter jusqu'à 2,2 MHz, gagnant ainsi en bande passante. Ces gains de débit seraient bien utiles pour les téléchargements lourds. Ainsi, un téléchargement de 600 Mo de données, réclamant 10 minutes en ADSL, ne demanderait plus que 8 minutes en ADSL 2 et 4 minutes en ADSL 2+. Attention ! Il s'agit là de débits théoriques qui ne seront probablement jamais proposés à l'utilisateur final.

ZDnet : http://produits.zdnet.fr/test/81/1/3837.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top