RTFlash

Avenir

Keecker, le robot français qui veut révolutionner la maison

Le robot domestique Keecker est à présent disponible à la vente. Ce petit robot polyvalent et autonome projette films et vidéos sur les murs comme au plafond. Cette petite merveille de technologie a été conçue et développée par la jeune pousse française du même nom fondée par Pierre Lebeau en 2012.

"Cela nous a pris cinq ans pour lui donner vie, raconte Pierre Lebeau, qui dirige la start-up, après avoir fait ses classes chez Google. Nous ne voulions pas faire de compromis sur la qualité". Résultat, sous le capot, on trouve un puissant haut-parleur capable générer jusqu'à 117 décibels, un processeur Qualcomm Snapdragon 820, un projecteur DLP Texas Instruments et jusqu'à 160 Go pour le modèle haut-de-gamme vendu 1.990 euros.

Ce droïde blanc, tout en rondeur, gère l'ensemble des systèmes multimédia à domicile ; il est capable de projeter sur les murs les photos de son smartphone, la dernière série de Netflix, un clip musical de YouTube, un jeu vidéo à plusieurs, mais aussi des étoiles au plafond en racontant un conte pour enfant. Bref, il s'agit d'une machine mobile, dotée d'intelligence artificielle, qui relie des applis pour en diffuser les contenus en grand format.

Bien entendu, on commande Keecker en lui parlant et cet étonnant robot est né d'une idée simple. "L'idée de relier tous les appareils entre eux avec des câbles pour qu'ils fonctionnent  m'avait paru totalement dépassée", raconte Pierre Lebeau qui ajoute "J'ai voulu proposer un robot domestique qui puisse gérer facilement et intuitivement les différents appareils et toutes les applications multimédia de la maison". C'est l'Américain Flextronics qui fabrique Keecker dans l'une de ses usines. Demain, d'autres fonctionnalités pourront être ajoutées comme mesurer la température de chaque pièce ou encore signaler la présence d'intrus.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Keecker

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top