RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Jeux vidéo : demain, l'interface sera virtuelle

Microsoft s'est jeté dans la bataille : l'entreprise a finalement officialisé le projet Natal. De quoi s'agit-il ? D'un capteur de mouvements utilisant une caméra vidéo 3D dotée d'un micro, positionnée au-dessus de l'écran, qui permet aux joueurs d'interagir sur les jeux avec les mouvements de leur corps.

A la différence de la Wii de Nitendo, ici, plus besoin de manettes, ce sont les placements, mouvements gestuels des mains, des jambes et de la tête, mais aussi ordres vocaux et changements d'intonation dans la voix qui permettront de jouer. L'objectif de ce changement de stratégie de Microsoft : capter cette nouvelle tranche de consommateurs plus grand public et familiale, qui a fait le succès de la Wii, dernière arrivée dans le trio des consoles de nouvelle génération, et déjà gratifiée de plus 50 millions d'exemplaires vendus dans le monde depuis son lancement en 2006, à comparer aux 30 millions de consoles Xbox 360 de Microsoft et 22,5 millions de PS3 de Sony.

Le concept n'est cependant pas nouveau. Dès 2003, l'Eye Toy de Sony ¿ dont 10 millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde ¿ permettait, une fois connectée à la Playstation 2, d'interagir par captation des mouvements du corps, en utilisant des jeux dédiés. Mais l'absence de développements spécifiques a, peu à peu, laissé de côté cet accessoire pourtant promis à un bel avenir.

Les véritables avancées technologiques viennent d'Israël où quelques sociétés travaillent depuis plusieurs années sur les interfaces de réalité virtuelle. Parmi elles, 3DV Systems et son concept de ZCam, un prototype de webcam 3D améliorée utilisant la technologie de lumière infrarouge (TOF, Time of Flight). Cette dernière s'est faite rachetée (avec ses 22 brevets) en mars 2009 par... Microsoft afin d'intégrer le projet Natal.

Mais c'est surtout d'une start-up israélienne créée il y a moins de deux ans qu'est venue la véritable révolution. La petite équipe de Cam-Traxa présenté en mai 2008 un logiciel Open Source de reconnaissance d'objets, téléchargeable gratuitement. Le projet CamSpaceest désarmant de simplicité : il suffit de présenter un objet quelconque devant la webcam pour que le logiciel l'évalue, le modélise et l'intègre. L'objet devient alors la manette de jeu. Utilisant et améliorant des algorithmes du domaine public, la plate-forme fonctionne déjà parfaitement sur PC sous Windows avec toute webcam du commerce.

LM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top