RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un Japonais sur cinq a adopté le porte-monnaie électronique

Un Japonais sur cinq possède un porte-monnaie électronique et plus de 500.000 transactions sont enregistrées chaque jour à partir de ce mode de paiement qui se répand à grande vitesse au Japon, selon les chiffres des principaux opérateurs de ce type de services. La société Bitwallet, gestionnaire du porte-monnaie électronique EDY (Euro Dollar Yen), affirme avoir émis quelque 15,4 millions de cartes jusqu'au 1er février, dont 2,4 millions de cartes virtuelles directement intégrées dans une puce électronique de téléphones portables. La compagnie ferroviaire de la région de Tokyo, JR East, a pour sa part indiqué avoir délivré 10,9 millions de cartes de transport à puce SUICA également munies de la fonction porte-monnaie électronique. Quelque 30.000 boutiques au Japon acceptent ce mode de paiement.

Pour régler ses menus achats, l'utilisateur doit effleurer avec sa carte un terminal de paiement associé à la caisse enregistreuse du magasin. Le système est basé sur une carte à puce sans contact lisible à une distance de 0 à 10 centimètres. La somme correspondante est automatiquement prélevée dans le porte-monnaie électronique préalablement chargé depuis un compte bancaire, ou bien directement sur le compte lui-même en mode différé à règlement mensuel. Près de 4.000 distributeurs de boissons ou cigarettes, appareils présents à tous les coins de rues au Japon, sont également compatibles avec le porte-monnaie électronique EDY. Lancé en 2001 avec EDY, le porte-monnaie électronique connaît au Japon une progression fulgurante. La puce électronique sans contact "Felica" requise pour ce type de services est désormais intégrée dans les nouveaux téléphones portables des principaux opérateurs locaux.

BN

Présentation vidéo

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top